Western Armenia Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Western Armenia Forum

Forum de l'Arménie Occidentale
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -50%
Kit Standard Starlink: Internet très haut ...
Voir le deal
224.99 €

 

 « Organisation Ergenekon »

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
astrig




Nombre de messages : 1053
Date d'inscription : 05/04/2007

« Organisation Ergenekon » Empty
MessageSujet: « Organisation Ergenekon »   « Organisation Ergenekon » Icon_minitimeJeu 24 Jan - 19:36

"La police turque a procédé mardi 22 janvier 2008 à l’arrestation de 33 personnes proches des milieux ultranationalistes et de ce que l’on désigne en Turquie comme l’Etat Profond, dont d’anciens militaires et des avocats en connexion avec une enquête sur une cachette d’explosifs saisis l’année dernière a déclaré le gouverneur d’Istanbul. Le groupuscule avait pris le nom d’ « Organisation Ergenekon ». D’après la mythologie Ergenekon les Turcs descendreraient de la mère Louve Asena."


C'est la fête au village! pig


Dernière édition par le Mer 30 Jan - 14:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
astrig




Nombre de messages : 1053
Date d'inscription : 05/04/2007

« Organisation Ergenekon » Empty
MessageSujet: Re: « Organisation Ergenekon »   « Organisation Ergenekon » Icon_minitimeVen 25 Jan - 14:40

......Pour moi il n'y pas d'etat profond etc. Il y a un etat qui criminel et terroriste qui a tué M. Hrant Dink et point. Et je vois une enorme manipulation de la part d'Etat turc en disant "ce n'est pas nous, mais l'Etat profond qui a assassiné Hrant Dink." Autre qui peut être mieux placer que les Arméniens pour propager cette intoxication de l'Etat turc. .....

Astrig D.
Revenir en haut Aller en bas
astrig




Nombre de messages : 1053
Date d'inscription : 05/04/2007

« Organisation Ergenekon » Empty
MessageSujet: Re: « Organisation Ergenekon »   « Organisation Ergenekon » Icon_minitimeMar 1 Juil - 21:04

C'est la fête au village! pig Partie 2
La serie, made in turkish 100 %


****************************

Europe
Arrestation en Turquie de deux généraux à la retraite
AP | 01.07.2008 | 19:24
Deux généraux à la retraite soupçonnés de fomenter un coup d'Etat contre le gouvernement dirigé par les islamistes modérés ont été arrêtés mardi, selon la télévision privée CNN-Turquie, à l'heure où la Cour constitutionnelle se penchait sur la demande d'interdiction de l'AKP.

Hursit Tolon et Sener Eruygur sont les plus importants ex-gradés interpellés à ce jour dans le cadre de l'enquête sur le mouvement ultranationaliste "Ergenekon", selon la chaîne privée CNN-Turquie.

Eruygur était l'un des principaux organisateurs des grandes manifestations de masse l'année dernière, qui ont vu des centaines de milliers de Turcs défiler pour la défense de la laïcité, de laquelle l'armée turque se considère comme garante.

Un journaliste connu pour son opposition au gouvernement et le président de la Chambre de commerce d'Ankara ont également été arrêtés, selon la chaîne turque.

Le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan a quant à lui fait état de 20 arrestations en tout, ajoutant que la police recherchait quatre autres personnes. Il a démenti que ces interpellations aient des motifs politiques.

Ces arrestations intervenaient quelques heures avant la première audience devant la Cour constitutionnelle consacrée à la mise en cause du parti au pouvoir, le Parti de la Justice et du développement, par le procureur Abdurrahman Yalcinkaya. Ce dernier réclame son interdiction, l'accusant de mettre à mal les fondements laïques de la Turquie moderne, inscrits dans la Constitution.

En mars, le procureur Yalcinkaya avait donc demandé à la Cour constitutionnelle d'interdire l'AKP et d'exclure 71 personnes de toute activité politique pendant cinq ans, dont Erdogan et le président Abdullah Gül.

Devant la Cour, Yalcinkaya a réaffirmé son point de vue mardi, selon l'agence Anatolie. Au cours d'une audience à huis clos, il a estimé qu'il existait un danger "clair et immédiat" que le parti au pouvoir cherche à imposer la loi islamique en Turquie.

En janvier, huit personnes avaient été inculpées de tentative d'organisation d'une rébellion armée contre le gouvernement, la presse affirmant qu'ils étaient membres d'"Ergenekon" et étaient accusés de fomenter une série d'attentats et assassinats. Parmi leurs cibles auraient figuré des dirigeants kurdes, ainsi que le Prix Nobel de littérature Orhan Pamuk, dans le collimateur des nationalistes pour ses commentaires sur le génocide arménien. AP

**********************************************************

Laïcité
La Turquie s'enfonce dans la crise
Par L'EXPRESS.FR, mis à jour le 01/07/2008 13:58:06 - publié le 01/07/2008 13:58:06

La procédure d'interdiction du parti islamo-conservateur AKP au pouvoir en Turquie est entrée dans une phase critique mardi 1er Juillet avec le plaidoyer, devant les juges de la Cour constitutionnelle, du premier procureur du pays, à l'origine du procès. L'interdiction de l'AKP pourrait provoquer des législatives anticipées avant la fin de l'année.
Mardi 1er juillet, le procureur de la Cour de cassation, Abdurrahman Yalçinkaya, a soutenu pendant environ une heure et demie le bien-fondé de la procédure lancée contre l'AKP (le Parti de la justice et du développement), issu de la mouvance islamiste, lors d'une audience à Istambul qui s'est déroulée à huis clos.

L'AKP, une menace pour la République Turque

La procédure contre l'AKP avait été lancée après la décision du gouvernement de lever l'interdiction du port du foulard islamique dans les universités. La Cour constitutionnelle avait annulé cette révision en juin, estimant qu'elle était contraire aux fondements laïques de la République turque.

L'armée, l'administration judiciaire et les recteurs d'université en Turquie avaient appuyé la décision de la Cour,en se posant comme les garants de la laïcité, ce principe fondateur dans un pays majoritairement musulman.

Erdogan le 1er juin 2008 à Ankara

AFP/Adem Altan

La procédure d'interdiction du parti islamo-conservateur au pouvoir en Turquie est entrée dans une phase critique mardi avec le plaidoyer, devant les juges de la Cour constitutionnelle, du premier procureur du pays, à l'origine du procès.
En mars, le procureur avait déposé un recours demandant l'interdiction de l'AKP et ayant pour motif des activités "allant à l'encontre de la laïcité", accusations qui ont été rejetées par le parti.

Le procureur Yalçinkaya n'a fait aucune déclaration aux nombreux journalistes à son arrivée et à son départ de l'audience. Lors de sa plaidoierie, il a réclamé non seulement l'interdiction de l'AKP mais également que 71 membres de l'AKP, dont le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan et le président Abdullah Gül, soient interdits d'appartenance à un parti politique pendant cinq ans.

"La République laïque est aujourd'hui plus que jamais menacée (...) L'AKP se servira jusqu'au bout du "takiyye" (la pratique de dissimuler ses véritables convictions), jusqu'à ce que les objectifs d'un Etat inspiré du modèle islamique soient atteints", a déclaré Abdurrahman Yalçinkaya.

Jeudi 3 juillet, les représentants de l'AKP comparaîtront à leur tour devant les onze membres du tribunal, là encore à huis clos, pour présenter la défense de leur parti.

Après les auditions, un calendrier sera fixé pour les délibérations avant l'annonce du verdict, qui, selon l'AKP, ne devrait pas intervenir avant le mois d'août.

Vers des législatives anticipées?

L'AKP est au pouvoir depuis 2002 et a remporté les élections législatives tenues il y a moins d'un an. Selon un sondage publié lundi, 43,3% des électeurs voteraient pour le parti au pouvoir si un scrutin était organisé aujourd'hui.

Une interdiction de l'AKP, hypothèse jugée la plus probable par la plupart des analystes, pourrait plonger la Turquie dans une crise politique et provoquer des élections législatives anticipées d'ici la fin de l'année.

Mais une autre issue à la procédure judiciaire est envisageable, celle où les juges pourraient aussi préférer condamner le parti et ses dirigeants à une forte amende.

Manifestation contre le AKP le 12 avril 2008 à Ankara

AFP/Archives/Adem Altan

L'AKP est au pouvoir depuis 2002 et a remporté les élections législatives tenues il y a moins d'un an. Selon un sondage publié lundi, 43,3% des électeurs voteraient pour le parti au pouvoir si un scrutin était organisé aujourd'hui.
Si l'AKP est dissous, ses députés devraient former un nouveau parti. Ceux qui n'auraient pas la possibilité d'intégrer cette nouvelle formation, à l'instar de Recep Erdogan, pourraient néanmoins se présenter en candidats indépendants à un scrutin anticipé.

L'incertitude politique causée par cette procédure entretient aussi le doute dans les milieux économiques. L'Union européenne à laquelle la Turquie souhaite adhérer a critiqué l'action en justice contre l'AKP.

Par ailleurs, peu avant le début du plaidoyer devant la Cour constitutionnelle, plusieurs personnalités laïques farouchement opposées à l'AKP, dont deux ex-généraux quatre étoiles et un journaliste connu, ont été arrêtés dans le cadre d'une enquête contre un réseau criminel. Selon les médias, ce réseau aurait pour but de renverser le gouvernement turc.


Dernière édition par astrig le Mar 1 Juil - 21:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
astrig




Nombre de messages : 1053
Date d'inscription : 05/04/2007

« Organisation Ergenekon » Empty
MessageSujet: Re: « Organisation Ergenekon »   « Organisation Ergenekon » Icon_minitimeMar 1 Juil - 21:08

Je voudrais remettre ce post ici aussi puisque le concerne aussi directement.
*****
Ce n'est pas un peu vache qu'un siècle après n'est rien soit changé ni chez les trucs ni chez les européens. On ne dira pas Le Monde d'aujourd'hui mais les depeches du journal Swiss il y a un siècle. affraid

DEPECHES DU JOURNAL SUISSE « LA LIBERTE »
SUR LES MASSACRES D’ADANA AU PRINTEMPS 1909
Avril 1909

Le Coup d’Etat de Constantinople : Vendredi 16 avril 1909
« L’Union Mahométane »
Les organes Jeunes-turcs signalaient depuis quelques temps déjà les agissements de l’Union Mahométane. Hilmi pacha avait pris des mesures contre elle, mais elle faisait néanmoins des progrès. « Son but, dit un journal turc qui lui est hostile, est d’adapter les lois Ottomanes à la doctrine de la loi sacrée du Cheri…
Son extension est un indice grave de la profonde ignorance des masses ; la rapidité avec laquelle elle recrute ses adhérents est une suffisante preuve de cette mentalité obtuse et têtue contre laquelle les esprits éclairés peuvent difficilement lutter. Les esprits éclairés, ce sont les membres du Comité Union & Progrès, ceux de l’Union libérale. Les masses ignorantes, obtuses, têtues, c’est le peuple. Ainsi se révèle la scission qui existait entre la Jeune Turquie et la population mahométane de l’Empire. L’une et l’autre n’ont ni le même but, ni les mêmes besoins, ni les mêmes désirs. Le peuple a suivi les vainqueurs du 23 juillet 1908 parce qu’il espérait trouver sous leur direction plus de tranquillité, plus de bien-être, en même temps que le respect de ses convictions religieuses. Le nouveau régime a fait naître des espérances qu’il lui était absolument impossible de satisfaire en quelques mois. Mais lorsqu’on s’est aperçu que la situation matérielle ne changeait pas, que par contre la loi coranique risquait d’être violée, les chefs éclairés, instruits, ont été abandonnés par l’élément populaire, plus attaché à sa foi qu’à un parlementarisme dont il ne comprend guère le sens et dont l’efficacité ne lui a pas été révélée par ses premiers mois de fonctionnement.

DEPECHES DU JOURNAL LE MONDE MAI AOUT 2007

Mobilisation pour la laïcité en Turquie
LEMONDE.FR | 21 mai 2007
Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans les rues de Samsun, dans le nord de la Turquie, pour rappeler le principe fondateur de laïcité sur lequel s'est bâtie la Turquie. La population turque avait vu avec inquiétude la candidature d'Abdullah Gül, ministre des affaires étrangères...

Les kémalistes s'alarment d'un « péril islamiste » turc
LE MONDE | 17 avril 2007 | Sophie Shihab et Guillaume Perrier (à Ankara) | 575 mots
L e plus grand meeting de l'histoire de la République », a titré, dimanche 15 avril, le quotidien Cumhuriyet, gardien des « principes kémalistes » de laïcité qui régissent toujours la nation forgée par Mustafa Kemal Atatürk.

Laïcité contre islamisme, le conflit se durcit en Turquie
LE MONDE | 2 mai 2007 | Plantu | 84 mots
A l'appel de partis de gauche et nationalistes, ainsi que d'associations laïques, plusieurs centaines de milliers de personnes ont défilé, dimanche 29 avril, à Istanbul. Elles manifestaient contre l'élection, par le Parlement, d'un président de la République issu du parti islamo-conservateur au...

Islam, laïcité, Europe : la Turquie à l'heure du choix LES ÉLECTIONS LÉGISLATIVES
LE MONDE | 22 juillet 2007 | 230 mots
LE SCRUTIN. Comme en 2002, le scrutin est à la proportionnelle à un tour, dans 81 circonscriptions. 42,5 millions d'électeurs sont inscrits (sur plus de 70 millions d'habitants), dont 4 millions de jeunes n'ayant jamais voté. 7 395 candidats se disputent les 550 sièges du Parlement.

TURQUIE Gül président, l'armée mécontente
LE MONDE | 30 août 2007 | 75 mots
Abdullah Gül (cravate rouge) arrive au Parlement turc, à Ankara, pour sa prestation de serment, mardi 28 août, après son élection à la tête de l'Etat. Rompant avec la tradition, les chefs militaires, qui continuent d'être hostiles à son élection, ont boycotté la cérémonie.

Turquie : le triomphe de l'AKP relance l'ambition de l'adhésion à l'Europe
LE MONDE | 24 juillet 2007 | Guillaume Perrier | 969 mots
Un groupe de jeunes filles voilées survoltées se déhanche sur des harangues de Recep Tayyip Erdogan rythmées par une musique techno. Le drapeau turc dans une main, celui de l'AKP (Parti de la justice et du développement) frappé de l'ampoule, son symbole, dans l'autre, Ahmet Bulus se laisse emporter...

En Turquie, l'AKP au pouvoir remporte la majorité absolue
LE MONDE.FR | 22 juillet 2007 | avec AFP | 367 mots
Après le décompte de plus de 80 % des bulletins de vote, le parti du premier ministre, Recep Tayyip Erdogan, recueillerait 47,6 % des voix, lui permettant de former seul le nouveau gouvernement. Le Parti de la justice et du développement (AKP, issu de la mouvance islamiste), actuellement au...

Voile La déchirure
LE MONDE | 29 mai 2007 | Guillaume Perrier | 1476 mots
Le port du foulard est en baisse en Turquie, mais les laïques s'inquiètent, après cinq ans de gouvernement islamiste modéré. Les jeunes musulmanes, elles, s'insurgent contre une stigmatisation quotidienne.

Le sursaut des petits-enfants d'Atatürk
LE MONDE | 3 juin 2007 | Sophie Shihab | 1028 mots
Nicolas Sarkozy a beau les confiner en Asie Mineure, quelque 2 millions de Turcs manifestent depuis avril dans le pays - y compris sur sa rive européenne - pour montrer combien ils sont, et veulent rester, laïques et modernes, c'est-à-dire européens.
Revenir en haut Aller en bas
astrig




Nombre de messages : 1053
Date d'inscription : 05/04/2007

« Organisation Ergenekon » Empty
MessageSujet: Re: « Organisation Ergenekon »   « Organisation Ergenekon » Icon_minitimeMar 1 Juil - 21:13

Je suis fatiguée de voir ces series keuturs depuis mon existence, eux ils ne sont pas fatigués de produire des meme films depuis des siècles et les yevrobatsi de les regarder et de les "gober"??? geek
Revenir en haut Aller en bas
astrig




Nombre de messages : 1053
Date d'inscription : 05/04/2007

« Organisation Ergenekon » Empty
MessageSujet: Re: « Organisation Ergenekon »   « Organisation Ergenekon » Icon_minitimeMar 1 Juil - 22:10

Leur crise de "laicité" (ou leur délirium, plutôt ça) dure depuis qu'ils ont occupé notre pays voila la solution nous allons les aider pour regagner leur pays et de nous rendre le notre. Voila il n'y aura plus de problème entre ces fachos "laics" et ces fachos islamistes! lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Van




Nombre de messages : 1458
Date d'inscription : 02/04/2007

« Organisation Ergenekon » Empty
MessageSujet: Re: « Organisation Ergenekon »   « Organisation Ergenekon » Icon_minitimeMer 2 Juil - 12:48

Smile oui mais ce n'est pas facile. Car la premier chose ils faut que nous regane notre pays d'abord.
Revenir en haut Aller en bas
astrig




Nombre de messages : 1053
Date d'inscription : 05/04/2007

« Organisation Ergenekon » Empty
MessageSujet: Re: « Organisation Ergenekon »   « Organisation Ergenekon » Icon_minitimeMer 2 Juil - 17:09

Biensûr Baron Van!!! Very Happy sunny flower
Revenir en haut Aller en bas
astrig




Nombre de messages : 1053
Date d'inscription : 05/04/2007

« Organisation Ergenekon » Empty
MessageSujet: Re: « Organisation Ergenekon »   « Organisation Ergenekon » Icon_minitimeVen 18 Juil - 16:33

8.07.2008

Affaire Ergenekon : remise en liberté de quatre journalistes interpellés, l’un d‘entre eux, Mustafa Balbay, interdit de quitter le pays

Les quatre journalistes arrêtés le 1er juillet 2008, dans le cadre d’une vaste opération de police visant l’organisation clandestine "Ergenekon" ont finalement été libérés. Le dernier d’entre eux, le chroniqueur et représentant à Ankara du quotidien kémaliste Cumhuriyet, Mustafa Balbay, a été remis en liberté le 5 juillet en début de soirée. Toutefois, le 8 juillet, le procureur chargée de l’enquête sur l’"Ergenekon" a fait appel de sa remise en liberté. Il lui est également interdit de quitter le territoire turc et selon une information non confirmée, il devrait t être mis en examen. La 13 e Chambre de la cour d’assises d’Istanbul devra prochainement statuer sur l’appel du procureur qui demande qu’un nouveau mandat d’arrêt soit délivré.

Interrogé à partir du 4 juillet, par le procureur Nihat Taskin, Mustafa Balbay était accusé d’”appartenance à une organisation terroriste armée" et d’"incitation à l’insurrection armée contre le gouvernement". Le journaliste a comparu devant un juge de la 13 e chambre de la Cour d’assises d’Istanbul. Après deux heures d’audience, il a été remis en liberté vers 19 heures.

A sa sortie du palais de justice, Mustafa Balbay a affirmé qu’il n’avait jamais approuvé aucun pouvoir autre que la démocratie, qu’il n’avait jamais été favorable à un coup d’Etat et que ses écrits en témoignaient.

Dans le numéro du 6 juillet de Cumhuriyet, Mustafa Balbay est revenu sur son interrogatoire et a précisé qu’on lui a demandé les raisons pour lesquelles il était en possession de documents confidentiels provenant des services de renseignement turc (MIT), de l’Etat-Major et du ministère de l’Intérieur. Le journaliste explique que ces documents lui ont été envoyés à son nom, à son bureau d’Ankara.

"Je n’ai pas utilisé ces documents confidentiels à d’autres fins que la préparation d’un livre et pour les valoriser dans mes chroniques, pour éclairer mes lecteurs. Ce type de documents constitue une importante source d’information et vous les trouverez dans les bureaux de la plupart de mes confrères dans la capitale", a-t-il affirmé au juge.

Le directeur de la rédaction du quotidien d’extrême droite Tercüman, Ufuk Büyükçelebi, le journaliste Erol Mütercimler et un reporter de la chaîne publique TR", Murat Avar, eux aussi interpellés le 1 er juillet 2008, ont été libérés le 4 juillet par le parquet d’Istanbul.

On ne sait pas encore si un procès sera intenté contre les quatre journalistes. Des médias turcs ont annoncé que l’acte d’accusation de 2500 pages de l’affaire "Ergenekon" allait être prochainement publié.

Parmi les neuf personnes qui auraient été inculpées le 6 juillet figurent deux militaires en reraite, les généraux Hursit Tolon et Sener Eruygur ainsi que Sinan Aygün, le président de la Chambre de commerce d’Ankara.

Ce sont les dernières inculpations survenues dans le cadre de l’enquête menée, depuis treize mois, contre l’organisation clandestine "Ergenekon", dont l’objectif est, selon les autorités, de créer un climat de terreur conduisant à un coup d’Etat militaire mettant fin au gouvernement du Parti de la justice et du développement (AKP), dit "islamiste modéré" et actuellement menacé d’interdiction par la cour de cassation.


--------------------------------------------------------------------------------

4 juillet 2008

Plusieurs journalistes placés en garde à vue dans le cadre d’une opération de police contre l’organisation “Ergenekon” soupçonnée de préparer un coup d’Etat

Selon les informations recueillies par Reporters sans frontières, une vaste opération de police visant l’organisation clandestine ultranationaliste « Ergenekon » s’est déroulée à Ankara, Istanbul, Trabzon et Antalya, le 1er juillet 2008, à sept heures du matin. Vingt-cinq personnes ont été arrêtées à leur domicile et placées en garde à vue, dont quatre professionnels des médias.

Il s‘agit de Mustafa Balbay, chroniqueur et respondable du bureau d’Ankara du quotidien kémaliste Cumhuriyet, de Ufuk Büyükçelebi, directeur de la rédaction du quotidien d’extrême droite Tercüman, d’Erol Mütercümler, un présentateur de télévision, et de Murat Avar, un reporter de la chaîne publique TRT. Leurs domiciles, ainsi que les bureaux de Cumhuriyet à Ankara et de Tercüman à Istanbul ont été perquisitionnés. Deux d’entre eux - Ufuk Büyükçelebi et Murat Avar - ont été libérés le 4 juillet. Les autres sont toujours entendus par les magistrats.

Parmi les personnes interpellées figurent aussi quatre généraux à la retraite, Hursit Tolon, ex-commandant de la première armée, Sener Eruygur, ancien chef de la gendarmerie nationale et président de l’Association pour la Pensée d’Atatürk (ADD), Levent Ersoz et Ilker Ozguven, ainsi que le président de la Chambre de Commerce d’Ankara, Sinan Aygün.

Tous sont soupçonnés d’appartenir ou de collaborer avec « Ergenekon », une organisation dont l’objectif serait, selon les autorités, de créer un climat de terreur et de déstabilisation devant déboucher sur un coup d’Etat militaire mettant fin au gouvernement en place. L’opération de police contre « Ergenekon », a débuté il y a plus d’un an et 49 personnes ont jusque-là été incarcérées, sans que l’acte d’accusation ait été rendu public.

“La dégradation du climat politique et la polarisation de la société sur fond de crise opposant l’AKP - parti islamiste au pouvoir menacé d’interdiction par la cour de cassation - aux mouvements sécularistes ou nationalistes, est particulièrement inquiétante. De même que les rumeurs de coup d‘Etat imminent. Nous craignons que la presse indépendante et critique ne soit au premier rang des victimes de cet affrontement pour le pouvoir ”, a déclaré Reporters sans frontières.

“Nous appelons les autorités turques à ne pas sacrifier le respect du droit des citoyens à l’information ni celui de la loi en général, à la lutte politique” , a poursuivi l’organisation.

Le journaliste Mustafa Balbay a refusé de répondre aux questions de la Section antiterroriste de la Direction de sécurité d’Istanbul, estimant qu’elle ne lui avait pas notifié les accusations portées à son encontre. Selon ses avocats, le journaliste refuse également de collaborer en raison des fuites survenues lors de l’interrogatoire d’un confrère dans le même dossier.

Mustafa Balbay fait référence à l’interrogatoire de Ilhan Selçuk, propriétaire de Cumhuriyet, interpellé, le 21 mars 2008, vers 4h30 du matin, à son domicile d’Istanbul, qui avait vu ses réponses aux questions des policiers publiées dans les journaux les jours suivants.
Revenir en haut Aller en bas
astrig




Nombre de messages : 1053
Date d'inscription : 05/04/2007

« Organisation Ergenekon » Empty
MessageSujet: Re: « Organisation Ergenekon »   « Organisation Ergenekon » Icon_minitimeVen 25 Juil - 16:46

Chers Yevrobatsi et ceux qui sont pour l'entrée de la Turquie à l'Unionne Européenne, j'ai deux petites questionnes pour vous si vous me permettez.

1-) Ce Monsieur il ne fait pas partie de "l'Organisation Ergenekon" c'est pour ça que n'a pas été arrêté?

2-)Donc ce Cerrah ne fait pas partie de état profond mais fait partie de l'état turc tout court. Mais c'est quoi la diférence entre ceux qu'ils font partie d'état profond et ceux qui font partie d'état turc? Vu que tous aussi criminelle l'un de l'autre. Peut être ceux qui font directement partie d'état mieux proteger, ils ne se font jamais arrêter?

En fait pour moi tous sont pareilles. Estce que je me trompe, tché tché je ne me trompe pas...

*************************

Assassinat de Hrant Dink : Cerrah ne sera pas jugé

Un tribunal aministratif d’istanbul a rejeté la traduction en justice du chef de la Sûreté d’Istanbul, Cellaletin Cerrah et de 8 policiers, pour "négligences" dans le cadre de l’affaire de l’assassinat de Hrant Dink, journaliste et écrivain turc d’origine arménienne assassiné devant les locaux de son journal bilingue Agos, le 19 janvier 2007 à Istanbul.

Cellaletin Cerrah , ayant eu connaissance du projet d’assassinat de Dink, n’avait pris aucune mesure pour protéger le journaliste. Par contre, l’ancien colonel de gendarmerie Ali Oz, mais également Metin Yildiz, ancien Directeur chargé du renseignement, sont confrontés à une investigation, pour "négligences" dans l’affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





« Organisation Ergenekon » Empty
MessageSujet: Re: « Organisation Ergenekon »   « Organisation Ergenekon » Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
« Organisation Ergenekon »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ORGANISATION DES NATIONS UNIES
» c'est quoi cette organisation kurde?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Western Armenia Forum :: GENOCIDE & CONSEQUENCES :: Justice-
Sauter vers: