Western Armenia Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Western Armenia Forum

Forum de l'Arménie Occidentale
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -12%
Apple MacBook Air (2020) 13,3″ au meilleur prix
Voir le deal
999 €

 

 DJAVAKHK- panorama historique (trad. Georges FESTA)

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Dzovinar

Dzovinar


Nombre de messages : 243
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 03/04/2007

DJAVAKHK- panorama historique (trad. Georges FESTA) Empty
MessageSujet: DJAVAKHK- panorama historique (trad. Georges FESTA)   DJAVAKHK- panorama historique (trad. Georges FESTA) Icon_minitimeJeu 5 Nov - 8:04

http://armeniantrends.blogspot.com/2009/11/djavakh-i.html

Djavakhk : panorama historique

par Ashot Melkonian

The Armenian Weekly, 04.08.09




Première partie : le passé historique du Djavakhk


Le Gugarq, 13ème des 15 régions (achkhars) du royaume de Grande Arménie [Metz Haiq] en Arménie historique, couvrait la partie nord des plateaux arméniens. Bordée à l’est par la province d’Utiq ; à l’ouest par celle de Tayq ; au sud, l’Ararat ; et au nord l’Ibérie (Virq, Géorgie). Son centre administratif était la ville de Tsurtav. Le Gugarq était l’un des cinq comtés frontaliers du royaume d’Arménie et jouit à certaines époques d’une certaine autonomie. Selon certains historiens géorgiens, le nom Gugarq a une origine géorgienne et dérive des habitants de la région qui étaient appelés « Gogars » ou « Gargars ». Toutefois, les sources arméniennes ne font pas mention d’une telle origine. Quant au territoire des Gargars, il n’a aucun rapport avec le Gugarq.

Les neuf comtés qui constituaient le Gugarq étaient Dzoropor, Koghbopor, Tzobopor, Tashir, Treghq, Kangarq, Kgharjq, le Haut-Djavakhk et Artahan. Jusqu’à la première partition de l’Arménie (en 387 après J.-C.), la région comprenait aussi les territoires voisins de Shavshet, du Djavakh intérieur, de Mangleatspor, Qwishapor, Boghnopor, Khantsikhen et Paruar. La zone couvrait au total plus de 16 500 km2.

Le Djavakhk est mentionné en huitième position dans l’ordre des comtés du Gugarq. Il était situé dans la partie centrale de cette région et couvrait plusieurs zones du plateau homonyme (le promontoire d’Akhalkalak, plateau du Djavakhk), ainsi que la partie montagneuse entourant ce dernier, voisine de Treghq (Trialet) au nord, des montagnes de Samsar et du Djavakhk (Kechut, Mtin) à l’est, et au sud du promontoire formant l’extension du plateau d’Ashotsq.

L’historiographie propose plusieurs points de vue quant à la terminologie du nom « Djavakhk ». Selon l’écrivain géorgien Leonti Mroveli (auteur des Annales de Qartli et de la Vie de Qartli), la plaine de Kur, les environs de la rivière Potskhov (province historique de Samtskhe, l’actuelle Akhaltskha) et d’autres terres environnantes furent héritées par Djavakhos, fils de Mtskhetos, petit-fils de l’ancêtre des Géorgiens, Qartlos. Après Djavakhos, la région fut ...


Dernière édition par Dzovinar le Dim 8 Nov - 5:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Karin

Karin


Nombre de messages : 2663
Date d'inscription : 03/04/2007

DJAVAKHK- panorama historique (trad. Georges FESTA) Empty
MessageSujet: Re: DJAVAKHK- panorama historique (trad. Georges FESTA)   DJAVAKHK- panorama historique (trad. Georges FESTA) Icon_minitimeJeu 5 Nov - 9:12

Excellent essai d'Ashot Melkonian, et d'une traduction exemplaire de Georges Festa, à part qu'il faut lire Djavakh(k) et non Djavakh

N'hesitez pas à transmettre le texte en anglais au Conseil National du Djavakhk, c'est important, il suffit de mettre le lien dans le sujet approprié.

Citation :
Au cours des périodes qui suivirent, durant la longue et brutale domination ottomane, cette province ne put échapper à une islamisation forcée. L’islam fut surtout adopté par les Arméniens qui s’étaient convertis au rite chalcédonien. Aux 17ème et 18ème siècles, ces éléments islamisés, ainsi que de nouveaux arrivants turcs, étaient connus dans la région sous le nom de Meskhètes à Akhaltskha, Adige et, à un degré moindre, à Akhalqalaq.

Je constate néanmoins des erreurs énormes et un mélange des genres, de la part d'Ashod Melkonian, les Meshkhets comme tous les historiens le savent représentent un peuple autochtone du Caucase aujourd'hui islamisé.

Ce peuple ne peut pas être Turc, que vous le vouliez ou non, il n'y a pas de population turc autochtone au Caucase, bien évidemment que la falsification de l'histoire voudrait démontrer le contraire, les Meshkhets ne sont pas turcs d'origine ils ont peut être été turquifié ce qui reste encore à démontrer, il ne sufffit pas d'être turcophone ni d'être convertis, pour dire qu'ils ont été turquifié ....
Revenir en haut Aller en bas
 
DJAVAKHK- panorama historique (trad. Georges FESTA)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Western Armenia Forum :: ACTUALITES :: Djavakhk-
Sauter vers: