Western Armenia Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Western Armenia Forum

Forum de l'Arménie Occidentale
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Code Promo Nike Saint Valentin 2024 : ...
Voir le deal

 

 DERSIM

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
astrig




Nombre de messages : 1053
Date d'inscription : 05/04/2007

DERSIM Empty
MessageSujet: DERSIM   DERSIM Icon_minitimeMer 19 Nov - 3:41

http://eafjd.eu/spip.php?article496

LE GENOCIDE DES ARMENIENS ET L’EXTERMINATION DE LA POPULATION
DERSIM
Permettez moi de vous dire ma joie d’être avec vous aujourd’hui, à cette conférence sur Dersim. En ces jours où on célèbre avec fastes, partout en Europe, l’anniversaire de la fondation de la République turque, on doit se souvenir que cette même République a poursuivi la politique génocidaire de ses prédécesseurs du parti Ittihadiste, qui lui-même a été le digne héritier du Sultan Abdul Hamid dont il a exécuté les plans inachevés d’extermination avec un esprit systématique. La suite de cette triste série, se retrouve dans les propos du Ministre turc actuel de la Défense, qui dans son allocution au coeur même de l’Europe faisait, il y a tout juste une semaine, l’apologie de la déportation des Arméniens et des Grecs au début du XX ème siècle, et accusait les enfants de ces derniers d’apporter aujourd’hui une assistance aux mouvements kurdes de résistance.
On trouve dans les sources arméniennes et européennes du début du siècle dernier, plusieurs auteurs qui font référence à Dersim. Rouben Ter Minassian dans « Mémoires d’un révolutionnaire arménien » parle des
Dersimis en les nommant « Dmlik ou Kizilbach ». . Il définit ces derniers comme une petit peuple qui sont différents de leurs voisins par leurs moeurs et leurs croyances, et qu’au début du XX ème siècle, ayant un mode de vie traditionnel, ils n’avaient pas encore développé une conscience nationale. Ils vivent, écrivit-il, dans un état de semi-indépendance à Dersim, Kghi, Shoushar, et Varto. Leur religion est, un mélange entre le christianisme, le paganisme et l’islam alévi. Un saint arménien, Saint Garabed est le grand saint qu’ils vénèrent. Rouben écrit encore que le chef des Kizilbach vit à Ghouzidjan, dans la région de Dersim, et que c’est la famille de Shah Husseyin qui règne sur eux au début des années 1900. Rouben Ter Minassian, rapporte que les Dmliks parlent une langue qui est proche du persan, qu’on appelle Zaza, et de ce fait on leur donne communément le nom de Zaza. Comme le voyageur britannique Henry Lynch à la fin du XIX ème siècle dans son livre «Arménie, voyages et études », l’écrivain arménien Antranig, dans son livre nommé « Dersim » paru à Tiflis en 1900, fait référence à la tribu arménienne des Mirakian qui vivait en harmonie avec les habitants Kizilbach, à Dersim; il estime leur nombre à 8000 sur une population totale de 70 000 âmes. Il rapporte que les Mirakian parlaient une dialecte particulière, qu’ils se considéraient comme les descendants de la dynastie arménienne des Mamikonian, et qu’avec les Kizilbach ils étaient traditionnellement les gardiens du monastère chrétien Saint Garabed de Halvor. Cette tribu guerrière pouvait engager quelque 3000 hommes lors des combats qui opposaient les Dersimis à l’armée ottomane. En 1834, lors de l’expédition de Réshid Pasha à la tête de 40 000 hommes armés, les Mirakians jouent un rôle très important dans la défaite de l’armée ottomane par les forces de Dersim. Divers historiens rapportent que dès le 17 ème siècle, des Arméniens vivant dans les régions de Bingöl, Sebastia ( Sivas) Yerzinga ( Erzinçan) et Kharpert ( Harpout) ne pouvant plus supporter l’oppression des Turcs ottomans, s’installèrent à Dersim et se convertirent à la religion des locaux. Durant les années du génocide, plus de 30.000 Arméniens des régions montagneuses et des plaines ont trouvé refuge dans Dersim, dont une partie s’y est installée et s’est convertie au alévisme. Ces faits sont confirmés par les documents des consulats américains et allmands de Turquie, ainsi que par le témoignage de plusieurs missionnaires.
Enfin, lorsque depuis la fin du XIX ème siècle la population arménienne de l’Empire ottoman a réclamé la fin de l’oppression qui s’exerçait sur elle, les dirigeants des partis politiques arméniens ont considéré que le peuple kurde devait également s’émanciper et prendre conscience du danger d’extermination qui le guettait ; c’est ainsi qu’ils ont fait pendant près de deux decennies des tentatives de rapprochement et d’alliances avec les chefs de tribus kurdes. On rapporte le cas de Zeynal, chef de la tribu Khoremeng Kizilbach de Bingöl, qui devient un allié très solide du mouvement d’autodéfense arménien dès 1905.

Il y a une différence radicale entre l’attitude des Dersimi et celle des autres tributs kurdes pendant le génocide des Arméniens. La participation des tribus kurdes aux massacres et à l’anéantisement des populations arméniennes de l’empire était dans l’ordre des choses puisque les Arméniens étant un peuple soumis par la loi de l’empire ottoman, les tribus kurdes étaient encouragées depuis des siècles par le pouvoir du Sultan à voler, piller et tuer inpunément les Arméniens. Tel ne fut pas le cas des Dersimi qui ont refusé de prendre part aux massacres et aux tueries, et au contraire, ils ont été la seule collectivité à donner refuge à un grand nombre d’Arméniens qui ont eu la vie sauve, grâce à la solidarité qu’ils ont trouvée chez ce peuple.

Lorsqu’on lit la description des massacres de Dersim de 1936-1938, on croit retrouver les scènes vécues par les Arméniens en 1915, lors des déportations et des massacres ;

o Les jeunes filles et jeunes femmes qui se jettent dans l’Euphrate ou du haut des falaises afin de ne pas tomber dans les mains des massacreurs,
o Les épisodes où l’armée turque entasse les femmes et les enfants dans les caves souterraines pour les brûler vifs ou les tuer par suffocation. Ce sont des scènes que nous connaissons dans les deux cas. Il s’agit de scènes d’horreur qui marquent des générations entières qui suivent celle des survivants.
o La méthode de l’armée turque qui consiste à faire croire aux populations
civiles qu’elles auront la vie sauve si elles se rendent, puis à les massacrer, en profitant de leur crédulité.
o Enfin, prévenir les critiques et les condamnations ultérieures par la communauté internationale, en organisant avant même les massacres, une
campagne de désinformation afin de maquiller l’extermination des populations civiles en actes légitime de répression de soulèvements et révoltes armées fictives !!!
Les similitudes sont celles de toutes les exterminations dans l’espace de l’Empire ottoman devenu République turque. Le génocide des Arméniens a été un génocide territorial ; l’extermination du peuple de Dersim visait l’assimilation forcée des populations de cette région. Les criminels du régime « Jeunes –Turcs » savaient qu’ils ne pouvaient pas assimiler les Arméniens et considéraient que ce peuple était un obstacle à l’édification d’une entité turque homogène ; et c’est une des raisons de leur décision d’extermination. Après l’annihilation des Arméniens, les populations de
Dersim et des tribus kurdes ont à leur tour payé de leur vie le prix de l’échec du pouvoir de Mustapha Kémal d’assimiler ces peuples dans la République.
Les différences entre les deux crimes sont dues essentiellement aux statuts
différents en Droit ottoman, et turc, du peuple arménien et de celui de Dersim ; mais les ressemblances entre tous les Crimes de masse commis par le pouvoir ottoman contre les Arméniens, les Assyro – Chaldéens, les Grecs, et ceux commis par le pouvoir d’Ataturk contre les Dersimis, et les Kurdes à plusieurs reprises, jusqu’à récemment, tiennent essentiellement au projet d’homogénéisation culturelle et ethnique forcée, de l’espace qui a constitué la Turquie d’aujourd’hui, d’abord par l’extermination des Chrétiens, ensuite par celle des populations appartenant aux autres religions, qui tenaient à leur identité ethnique et culturelle, voire religieuse.
Tout en étant un crime raciste, le génocide des Arméniens, a été un crime territorial, avec pour objectif le rapt du territoire arménien pour renforcer et fixer l’élément turc sur le plateau arménien. Mais c’est plus tard, avec l’établissement de la République dite laïque » que l’ensemble des Kurdes a été pris comme cible de la mission unificatrice de la Nation turque. La conscience collective qui allait devenir une conscience nationale n’est malheureusement née dans les tribus kurdes et les Dersimis qu’après la disparition des Arméniens de leurs terres ancestrales, Une particularité du génocide des Arméniens a été que celui-ci a été commis sans limites dans le temps et dans l’espace.

Dans le temps : La nation arménienne a été la victime désignée dans l’Empire ottoman depuis sa fondation ; dès le début de l’occupation Ottomane, le pouvoir a confisqué les terres et a éliminé l’aristocratie arménienne. Les Arméniens ont été soumis au statut de Dhimmis, une sorte de sous-catégorie de citoyens- sujets, avec interdiction de porter des armes, comme les autres Chrétiens de l’Empire, et ils étaient regroupés dans des Millets représentés auprès de la Sublime Porte par leurs chefs religieux. Durant cinq siècles de la servitude des Arméniens comme « guiavours » (infidèles), les Turcs et les Kurdes étaient considérés comme faisant partie de la majorité musulmane et des éthnies dominatrices, et à ce titre, ils ont servi les Sultans et leur successeurs, les Jeunes- Turcs, pour accomplir le grand projet qu’on appelait « l’Arménie sans les Arméniens », une politique d’élimination à long terme des Arméniens de leurs terres ancestrales. Le génocide des Arméniens ne s’est pas limité dans l’espace, puisque les Arméniens ont été poursuivis et massacrés jusque sur le territoire de l’Iran et sur ce qui allait devenir plus tard Azerbaïdjan. On peut parler d’un processus génocidaire, et non pas un événement ponctuel. Enfin, on remarque une permanence de l’élément de la « modernité » dans la philosophie des auteurs et responsables de tous ces massacres et génocides.
Les « Jeunes-Turcs », avant d’organiser le génocide des Arméniens, sont arrivés au pouvoir pour promouvoir des idées d’égalité et de fraternité entre les peuples de l’Empire, des idées de réforme et de modernisation.
Mustapha Kémal a opéré la laïcité et la modernisation forcée des moeurs de la population de la Turquie. Aussi, les massacres de Dersim ont été présentés par le pouvoir kémaliste comme un acte de civilisation. On a massacré la population de Dersim en expliquant que ce peuple est réfractaire aux actes de civilisation que la République turque répandait dans son peuple, aussi il méritait d’être anéanti !! Et l’Europe raffolait de ces dirigeants turcs qui imitaient leurs idéaux et leurs valeurs, au point d’oublier que l’application en Turquie de cette modernité devenait le prétexte de la destruction de peuples entiers, de leur vie et de leur culture ancestrale. Plus tard, lorsque les Nazis ont entrepris la destruction des Juifs et des Tziganes, c’est au nom des mêmes principes de modernité, et dans la perspective d’un futur meilleur qu’ils les ont exterminés.

Enfin, la leçon de l’Histoire ; je voudrais lire ici le poème du pasteur Martin Niemoller
à propos des déportations nazies :
Lorsqu'ils sont venus chercher les communistes
Je me suis tu, je n'étais pas communiste.
Lorsqu'ils sont venus chercher les syndicalistes
Je me suis tu, je n'étais pas syndicaliste.
Lorsqu'ils sont venus chercher les sociaux-démocrates
Je me suis tu, je n'étais pas social-démocrate.
Lorsqu'ils sont venus chercher les juifs
Je me suis tu, je n'étais pas juif.
Puis ils sont venus me chercher
Et il ne restait plus personne pour protester.

Hilda Tchoboian
Conférence sur le Dersim
13 novembre 2008 – Parlement Européen


Dernière édition par astrig le Sam 27 Juin - 14:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
astrig




Nombre de messages : 1053
Date d'inscription : 05/04/2007

DERSIM Empty
MessageSujet: Re: DERSIM   DERSIM Icon_minitimeMer 19 Nov - 4:04

C'est très intéressantes les infos que Madame Tchoboian nous donne sur Dersim.

De plus lorsqu'elle a dit très juste:La nation arménienne a été la victime désignée dans l’Empire ottoman depuis sa fondation ; dès le début de l’occupation Ottomane, le pouvoir a confisqué les terres et a éliminé l’aristocratie arménienne. Les Arméniens ont été soumis au statut de Dhimmis, une sorte de sous-catégorie de citoyens- sujets, avec interdiction de porter des armes, comme les autres Chrétiens de l’Empire, et ils étaient regroupés dans des Millets représentés auprès de la Sublime Porte par leurs chefs religieux. Durant cinq siècles de la servitude des Arméniens comme « guiavours » (infidèles), les Turcs et les Kurdes étaient considérés comme faisant partie de la majorité musulmane et des éthnies dominatrices, et à ce titre, ils ont servi les Sultans et leur successeurs, les Jeunes- Turcs, pour accomplir le grand projet qu’on appelait « l’Arménie sans les Arméniens », une politique d’élimination à long terme des Arméniens de leurs terres ancestrales. Le génocide des Arméniens ne s’est pas limité dans l’espace, puisque les Arméniens ont été poursuivis et massacrés jusque sur le territoire de l’Iran et sur ce qui allait devenir plus tard Azerbaïdjan. On peut parler d’un processus génocidaire, et non pas un événement ponctuel. Enfin, on remarque une permanence de l’élément de la « modernité » dans la philosophie des auteurs et responsables de tous ces massacres et génocides.

Parcontre je ne comprends pas pourquoi Madame Tchoboian n'a pas corrigé sur la déclaration commun lorsqu'ils ont écrit. - le génocide des Arméniens et des Assyro-Chaldéens (1915-1916)

http://www.armenews.com/IMG/Declaration_commune_-_Dersim.pdf


Dernière édition par astrig le Mer 19 Nov - 15:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
astrig




Nombre de messages : 1053
Date d'inscription : 05/04/2007

DERSIM Empty
MessageSujet: Re: DERSIM   DERSIM Icon_minitimeMer 19 Nov - 4:16

http://www.geocities.com/dersimsite/surladersim.html
Revenir en haut Aller en bas
astrig




Nombre de messages : 1053
Date d'inscription : 05/04/2007

DERSIM Empty
MessageSujet: Re: DERSIM   DERSIM Icon_minitimeMer 19 Nov - 4:22

http://www.dersimsite.org/france.html
Revenir en haut Aller en bas
astrig




Nombre de messages : 1053
Date d'inscription : 05/04/2007

DERSIM Empty
MessageSujet: Re: DERSIM   DERSIM Icon_minitimeMer 19 Nov - 15:42

Divers historiens rapportent que dès le 17 ème siècle, des Arméniens vivant dans les régions de Bingöl, Sebastia ( Sivas) Yerzinga ( Erzinçan) et Kharpert ( Harpout) ne pouvant plus supporter l’oppression des Turcs ottomans, s’installèrent à Dersim et se convertirent à la religion des locaux. Durant les années du génocide, plus de 30.000 Arméniens des régions montagneuses et des plaines ont trouvé refuge dans Dersim, dont une partie s’y est installée et s’est convertie au alévisme.

C'est vrai mais il ne faut pas penser que avant 17'ème siècle il n'y avait pas des Arméniens à Dersim.

Et d'autre ... Rouben Ter Minassian dans « Mémoires d’un révolutionnaire arménien » parle des Dersimis en les nommant « Dmlik ou Kizilbach ». . Il définit ces derniers comme une petit peuple qui sont différents de leurs voisins par leurs moeurs et leurs croyances, et qu’au début du XX ème siècle, ayant un mode de vie traditionnel, ils n’avaient pas encore développé une conscience nationale. Ils vivent, écrivit-il, dans un état de semi indépendance à Dersim, Kghi, Shoushar, et Varto. Leur religion est, un mélange entre le christianisme, le paganisme et l’islam alévi.

Je ne suis pas entrièrement d'accord lorsqu'on dit le peuple qui vivait à Dersim, Kghi, Shoushar, et Varto "ils n’avaient pas encore développé une conscience nationale."

Keghi ça vient de Keghoui, Varto ca vient de Vartan. Keghi, Varto ainsi nombreux région de Dersim étaient peuplé presque 100 % par les Arméniens. Ils habitaient depuis des milliers d'année dans cette région, ils n'étaient pas des immigrées dans cette région. Je pense que le sujet en peu plus compliqué et différent qu'on décrivent ici.

Donc ne nous pouvons pas dire les Arméniens qui habitaient dans cette région étaient très minoritaire et ils sont tous venus après 17'ème siècle et surtout "ils n’avaient pas encore développé une conscience nationale."

Ces infos une partie vraie mais incomplet. Le problème du peuple de cette région ne vient du fait qu"ils n’avaient pas encore développé une conscience nationale." Cela plutot une de consequence des génocide des Arméniens mais il faut dévélopper ce processus avec beaucoup de précisison et avec d'autres approches pour comprends vraiment commen on est arrivé là.
Revenir en haut Aller en bas
Van




Nombre de messages : 1458
Date d'inscription : 02/04/2007

DERSIM Empty
MessageSujet: Re: DERSIM   DERSIM Icon_minitimeJeu 20 Nov - 15:51

c'est tres interessent mais je ne suis pas d'accord sur cette afirmation de tchobanian

Le génocide des Arméniens ne s’est pas limité dans l’espace, puisque les Arméniens ont été poursuivis et massacrés jusque sur le territoire de l’Iran et sur ce qui allait devenir plus tard Azerbaïdjan.

c'est quoi la teritoire Iranien? L'Armenie Orientale? Ou bien on considere que l'iran est notre allier contre les turc et on fait des consession?

je peux poser une simple question command se fait que la population arméniens dans l'Arménie orientale qui est contorlé par Iran est prese que disparu?

Je peux poser la question qui a detruit a pluseur reprise la ville de Jugha et qui deporter sa population arménienne?

c'est vrais que je passe à un autre sujet .. c'est juste un parentaise.

D'autre part je ne comprend pas une autre detail:

si on parle des teritoire qui sont occuper par la republique de Azerbajdzhan alors ça été jusqu'au 1918 un teritoir controler par la Russie ça a été dans l'empire russe. Et dans ce cas je ne comprend pas pourquoi on ecrit Iran.

c'est quoi tout ces erreurs? Quand on ecrit en tent que un historien ou unscientefique il faut pas faire une analyse politique personelle et adapter son texte a cette analyse. Ce n'est pas elle qui est le responsable ds relation entre les arméniens et les iranier ou les russe ou les turcs, on decrit la verité comme il est!
Revenir en haut Aller en bas
Van




Nombre de messages : 1458
Date d'inscription : 02/04/2007

DERSIM Empty
MessageSujet: Re: DERSIM   DERSIM Icon_minitimeJeu 20 Nov - 16:04

Si je me trompe pas Hilda Tchobanian est né en republique islamique de Iran.

Je l'accord que peut etre a teheran les arméniens ont été bien traiter mais le changement demographique en Iran me fait douter de leur bon volonté en vers les Arméniens.

D'autre part Je trouve pas tres correcte d'Atacher les teritoire contolé par republique tuirc de Azerbajdzhan a l'Iran avec la phrase qu'elle fait:

"puisque les Arméniens ont été poursuivis et massacrés jusque sur le territoire de l’Iran et sur ce qui allait devenir plus tard Azerbaïdjan."
Revenir en haut Aller en bas
Van




Nombre de messages : 1458
Date d'inscription : 02/04/2007

DERSIM Empty
MessageSujet: Re: DERSIM   DERSIM Icon_minitimeJeu 20 Nov - 16:10

Et je pose la question aux arméniens qui vien ou qui habite dans different pays du monde.

On ne peut pas etre honete d'abord vis a vis des arméniens et ne pas legerement transformer l'histoire au profit de l'état d'accueil?

je vous demande pas de les faire du mal mais au moins d'etre honete avec son peuple?

A quoi sert d'ecrir la verité sur une sujet si dans la meme sujet on transforme une partie au profit d'un troisieme partie?

Et je n'oulirerai jamis aussi quand j'ai été a Lyon un monsieur avec un certain age m'a dit que les armeniens de RA on un mantalité de ne rien faire d'etre pareceau car il a visiter le pay post sovietique (sans electricité et de rien et il a vu que les gens ne travaillent pas et il a fait une conclusion...)

Je demande a ces gens de ne precipiter de faire des conclusions sur des autre et regarder un peut pred de vous et voir ce que se passe.
Revenir en haut Aller en bas
astrig




Nombre de messages : 1053
Date d'inscription : 05/04/2007

DERSIM Empty
MessageSujet: Re: DERSIM   DERSIM Icon_minitimeJeu 20 Nov - 16:31

Cela serve à quoi lorsqu'on dit la vérité en moitier mélangant avec des infos erronées.

Je pense que ces gens là ils font des progrés mais très lentement (peut etre que je suis très optimiste quand j'ai dit qu'ils font des progrés, vous tous mieux placerque moi pour le savoir, s'ils avancent, stagmatisent ou réculent) mais en tous cas même s'ils font des progrés toujours avec beaucoup d'infos erronées. Et comme par hasard ces infos erronées toujours en faveur des occupants du peuple arménien et ne jamais ils font des erreurs en faveur de notre nation (la nation arménienne).

Je suis entrain découvrir ces personnes qui "représante notre nation" auprès des intances internationales. Je trouve en tous cas très bénéfique ces genres de débats pour qu'on voit plus clair et on se position comme il faut.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





DERSIM Empty
MessageSujet: Re: DERSIM   DERSIM Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
DERSIM
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DERSIM
» JUSTICE POUR LES POPULATIONS DU DERSIM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Western Armenia Forum :: ACTUALITES :: Arménie Occidentale-
Sauter vers: