Western Armenia Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Western Armenia Forum

Forum de l'Arménie Occidentale
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -56%
GIGABYTE – Disque SSD Interne – 256Go ...
Voir le deal
24.99 €

 

 Sirma Oran la fille de Baskin Oran

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
astrig




Nombre de messages : 1053
Date d'inscription : 05/04/2007

Sirma Oran la fille de Baskin Oran Empty
MessageSujet: Sirma Oran la fille de Baskin Oran   Sirma Oran la fille de Baskin Oran Icon_minitimeVen 1 Fév - 3:47

29.01.2008
Une jeune candidate d'origine turque aurait quitté la liste Bret

L'affaire a été révélée par Libération : Jean-Paul Bret aurait demandé à une candidate présentée par les Verts, Sirma Oran-Martz, de se prononcer sur la réalité du génocide arménien. D'origine turque, la jeune femme n'aurait jamais laissé transparaître d'ambiguïtés sur le génocide.

Mais toujours très investi sur le sujet, M. Bret lui aurait même demandé de confirmer ses propos devant un représentant de la communauté arménienne. Ce qu'elle aurait fait mercredi dernier, avant de décider hier de se retirer de la liste.

Grand silence, très gêné, hier chez les socialistes et les Verts autour de cette histoire, qui mérite sans conteste des explications !
Très sollicités par les médias, notamment turcs, ils ont donné rendez-vous à la presse ce matin à 10 heures pour en savoir plus.

11:35 Lien permanent | Commentaires (0) | Envoyer cette note | Tags : villeurbanne, liste bret sirma oran-martz
Revenir en haut Aller en bas
astrig




Nombre de messages : 1053
Date d'inscription : 05/04/2007

Sirma Oran la fille de Baskin Oran Empty
MessageSujet: Re: Sirma Oran la fille de Baskin Oran   Sirma Oran la fille de Baskin Oran Icon_minitimeVen 1 Fév - 4:02

CONTRAIREMENT A L'ARTICLE du blog de libelyon.fr de ce jour ET AUX PROPOS TENUS PAR MME ORAN-MARTZ, SON PÈRE NON SEULEMENT N'EST PAS POUR LA RECONNAISSANCE MAIS A DES POSITIONS NEGATIONNISTES.faire suivre


Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Fatma Müge Gocek, l'universitaire turque du Michigan, anime une liste de discussion arméno-turque diffusée par mail. L'un des intervenants de cette liste est Baskin Oran : intellectuel de gauche turc poursuivi en Turquie pour ses prises de position concernant le problème arménien qu'il a "découvert" il y a quelques années, Baskin Oran, spécialiste des minorités, est par ailleurs le probable initiateur et rédacteur de la Lettre des 9 intellectuels turcs parue dans Libération en mai 2006 pour contrer le vote de la Loi anti-négationniste. Cet intellectuel turc ne fait - hélas ! - pas dans la finesse et a des positions très tranchées concernant la diaspora arménienne qui est, selon lui, un monolithe nationaliste et vengeur doté de lobbies surpuissants. Un récent mail de sa part - et dont il autorise la diffusion - a provoqué une levée de boucliers parmi les intervenants de cette liste d'intellectuels et de chercheurs. Nous vous le livrons en français, suivi de sa version originale en anglais. Sans plus de commentaires... Si Baskin Oran avait voulu discréditer les intellectuels turcs qui luttent en Turquie pour stopper le négationnisme de l'Etat turc, il ne s'y serait pas pris autrement... Affligeant.



Baskin Oran : "Les Juifs n'avaient absolument rien fait aux Nazis pour le mériter. (...). Ceci n'est pas vrai dans le cas des Arméniens"

Mail de Baskin Oran (Traduction Collectif VAN) :

Je ne crois pas, Dennis. Ce que je dis me paraît très lucide, et je l'ai déjà dit à d'autres occasions sur ce forum. De plus, je n'aime pas expliquer l'évidence, parce que c'est une insulte indirecte au public. Néanmoins, je vais expliciter pour toi, parce que, et ne prends pas cela comme un remerciement pour ton compliment, je t'estime et te respecte. Les Arméniens (c'est-à-dire la majorité non silencieuse de la diaspora) utilisaient depuis longtemps l'expression Metz Yeghern ou un terme qui y ressemble pour désigner les atrocités commises ou permises par l'Etat ottoman en 1915, lorsqu'à un certain moment ils ont découvert que le terme Génocide, inventé pour décrire les atrocités commises par les Nazis, s'il était appliqué à 1915, assimilerait les Ottomans, et plus encore les Turcs modernes, aux Nazis, et provoquerait une plus forte réaction envers les premières [atrocités].

Maintenant avec toute l'empathie qui convient envers les souffrances de tous les Arméniens décédés ou vivants, je ne pense pas du tout que cette dénomination soit juste. Les Juifs n'avaient absolument rien fait aux Nazis pour le mériter. Ils ont été exterminés de sang froid et très "méticuleusement " seulement parce qu'ils étaient juifs. Ceci n'est pas vrai dans le cas des Arméniens. Ils n'ont pas été tués parce qu'ils étaient arméniens. Songe à tous ceux qui ont été autorisés à se convertir, ceux d'Istanbul et d'Izmir, tous ces traitements différents dans différentes régions etc...

Je ne voudrais jamais dire par là que les Arméniens "méritaient" cette fin terrible. Mais le processus menant à 1915 (les bandes arméniennes attaquant des villages musulmans depuis 1878 d'une part, la panique provoquée par la tournure prise par la guerre détruisant l'Empire d'autre part) fait que les deux situations ne peuvent pas porter le même nom bien que leur conséquence inhumaine soit semblable.

Bon, que je précise bien de nouveau (tu vois, Dennis, si on ne fait pas court, on est obligé de faire très long) que j'admets que les bandes arméniennes n'agissaient pas pour le plaisir. C'était de l'auto-défense, réaction inévitable aux attaques musulmanes contre les villages arméniens d'Anatolie orientale, qui avaient précédé. Ils agissaient aussi sous l'effet irrésistible des provocations de grandes puissances (surtout la Russie) qui essayaient de les utiliser comme des instruments pratiques contre les Ottomans (ces mêmes puissances qui maintenant votent des "lois"). Je ne veux pas m'appesantir davantage sur ces différences. Aucune d'entre elles n'existait dans le cas nazi-juif originel.

En outre, les attaques de musulmans (les Circassiens et les Kurdes, dans les années 1850 et ensuite) contre des villages arméniens de l'Est étaient suscitées par les effets de l'expulsion de populations caucasiennes par les Russes et par la destruction de l'économie de l'Anatolie orientale due à plus d'un facteur. Rien de tout ceci n'existait dans le cas nazi-juif. Encore une fois (Dennis, ça va être long si je n'abrège pas), tout ceci pour dire que ceux qui utilisent le mot en G se moque éperdument de tenir compte de toutes ces différences factuelles et des processus historiques divers dans les deux cas. Ils commencent et finissent l'histoire en 1915. Carrément.

Tous ceci m'amène naturellement à penser que beaucoup d'Arméniens utilisent le mot en G pour (inconsciemment?) venger leurs chers disparus. Plus cela fait de mal aux Turcs, plus leur mémoire sera honorée. Et le négationnisme stupide de l'Etat turc intervient comme l'accelérateur par excellence. Si les Arméniens cherchent à obtenir un respect de cette mémoire qui se fait attendre depuis longtemps, cette manière de s'y prendre est contre-productive. Naturellement je ne fais pas référence à une lamentable minuscule minorité (par exemple, le quotidien Vakit de certains islamistes). Mais les masses dans leur totalité (et la majorité des élites kémalistes) en Turquie, totalement ignorantes de ce que leurs ancêtre ont fait à vos ancêtres, se changent en taureaux qui voient rouge lorsqu'on les identifie aux nazis. Ce mot en G nous empêche de leur dire ce qui est arrivé, Dennis. C'est ce que je veux dire essentiellement par "contre-productif".

D'un autre côté, je ne veux pas croire que cette contre-productivité est une chose désirable et désirée par la majorité de la diaspora, ne serait-ce que parce qu'elle frappe aussi la République d'Arménie. Mais cela revient au même si mon interprétation de la vengeance est bonne, et je crains qu'elle le soit. Et je crains qu'il n'y ait pas là de quoi être fier pour les fiers Arméniens.

Baskin Oran

http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&&id=6799


Dernière édition par astrig le Lun 12 Mai - 13:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
astrig




Nombre de messages : 1053
Date d'inscription : 05/04/2007

Sirma Oran la fille de Baskin Oran Empty
MessageSujet: Re: Sirma Oran la fille de Baskin Oran   Sirma Oran la fille de Baskin Oran Icon_minitimeVen 1 Fév - 4:07

MUNICIPALES 2008
Génocide Arménien : Bret fait la chasse au négationnisme (29/01/2008 )

La semaine dernière, libelyon révélait que le maire de Villeurbanne Jean-Paul Bret avait fait passer une sorte d'interrogatoire à une de ses colistières, venue des Verts, pour savoir si elle reconnaissait le génocide arménien. Cette dernière, d'origine turque, choquée par la question, a mis du temps à répondre. Puis s'est prononcé clairement pour la reconnaissance du génocide. Bret, qui comme député s'était beaucoup battu sur ce sujet, lui a alors demandé une prise de position publique. Elle s'est exécutée. Puis, considérant qu'elle était “réduite à ses origines”, elle a renoncé à se présenter aux municipales. Et certains d'accuser Bret d'un zèle trop tatillon, voire de pratiques “discriminatoires”. Fin de l'histoire ? Pas tout à fait. Mardi, un élément nouveau est venu de fait donner raison à Bret. Son équipe révèle dans un communiqué que l'intéressée avait participé à une manifestation négationniste en mars 2006, contre le monument à la mémoire du génocide des Arméniens. “On a eu l'information hier. C'est elle qui l'a reconnu, après avoir renoncé à être présente sur les listes. Si nous l'avions su plus tôt, cela n'aurait pas fait débat ! On ne préjuge pas de sa sincérité, mais politiquement sa présence sur nos listes était impossible” explique le directeur de campagne de Bret.
Chef de file des Verts, Béatrice Vessiller tempère : “À l'époque nous avions condamné clairement cette manifestation négationniste. Elle nous dit qu'elle a essayé de tempérer les manifestants, et qu'elle s'y était rendu au nom de la non-stigmatisation de la communauté turque. Nous l'entendons”.
L'affaire devrait de toutes façons en rester là, puisque l'intéressée a retiré sa candidature.

Auteur : La Rédaction
Revenir en haut Aller en bas
astrig




Nombre de messages : 1053
Date d'inscription : 05/04/2007

Sirma Oran la fille de Baskin Oran Empty
MessageSujet: Re: Sirma Oran la fille de Baskin Oran   Sirma Oran la fille de Baskin Oran Icon_minitimeVen 1 Fév - 4:15

http://www.libelyon.fr/

30/01/2008
Quand le génocide arménien s'invite aux municipales (fin ?)

MUNICIPALES - Jean-Paul Bret, maire socialiste de Villeurbanne, a-t-il écarté de sa liste une militante verte négationniste du génocide arménien ? Ou a-t-il hâtivement renvoyé une candidate en raison de ses seules origines ? Dimanche, elle avait renoncé à se présenter parce qu'il lui avait été demandé à plusieurs reprises de se positionner au sujet du génocide arménien. La nouvelle fait depuis du bruit chez les Verts et à Villeurbanne, où la journée de mardi fut riche en rebondissements. Le maire a d'abord livré quelques révélations le matin. Puis la jeune femme (1) est sortie de son silence, en fin de journée, pour s'expliquer. Entre temps, LibéLyon avait découvert qu'elle est la fille d'un universitaire très connu en Turquie mais aussi en France. Notamment pour ses positions en faveur de la reconnaissance du génocide arménien...

Pour démarrer la journée, Jean-paul Bret avait convoqué une conférence de presse au cours de laquelle il a regretté l'absence de LibéLyon - qui n'avait pas été convié. "Je crois bien que c'est de mon fait, reconnaissait plus tard le directeur de campagne du maire. Je le reconnais bien volontiers, il y a eu une erreur dans l'envoi des mails." Dont acte, poursuivons la journée.

Jean-Paul Bret a repris le déroulement des faits, avant de dévoiler ce qu'il appelle "le pot aux roses" : ses partenaires verts lui ont révélé lundi que leur candidate avait participé, le 18 mars 2006, a une "manifestation négationniste contre l'inauguration d'un mémorial arménien à Lyon". Information venue a posteriori, mais qui justifie selon lui l'éviction de la militante.
Contactée par Libération, celle-ci reconnait qu'elle était présente à cette manifestation. Elle explique : "Je n'ai jamais caché que je m'y étais rendue. Au départ, elle n'était pas pour moi contre le mémorial. Ce qui me choquait, c'est cette phrase écrite devant, et qui impute le génocide aux Jeunes turcs. Ce mouvement n'existait pas à l'époque. Il fallait mettre le nom du parti d'alors, ou écrive "Empire Ottoman". Mais pas cette stigmatisation de tout un peuple. Je n'en peux plus de ce climat qui pèse sur nous depuis les débuts du débat sur l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne. Etre d'origine turque aujourd'hui en France, c'est être génocidaire, nazi. Il faut que Monsieur Bret se mette dans la tête que tout Turc ne nait pas négationniste. J'étais allée à ce rassemblement avec mes gosses mais quand j'ai vu l'instrumentalisation et que ça tournait à la guerre civile, j'ai essayé de calmer autour de moi puis je suis partie."Le maire relève pour sa part que la candidate participe à trois "associations culturelles turques". Ce qui, selon lui, laisse craindre une éventuelle manipulation par le consulat turc. Le jeune femme répond en citant les noms des trois structures, sans action politique ni lien avec le consulat d'après elle. Celle dont elle s'occupe le plus, "Association des femmes turques", oeuvrerait pour faire sortir les femmes immigrées de leur isolement. "Je ne suis pas le personnage obscur qu'imagine Monsieur Bret, ajoute-t-elle. Je suis au contraire contre tout ce que ce genre d'attitude haineuse peut provoquer. Je me retrouve au coeur de ce contre quoi je me suis toujours battue."

Troisième argument du maire : les liens familiaux de la jeune femme. Sa mère travaillerait pour le consulat de Turquie en Italie, et son père vivrait toujours au pays
. "Je trouve honteux de mêler ma famille à cette histoire, réagit-elle. Mon sentiment, c'est que Monsieur Bret n'a pas la tête très haute dans cette histoire, alors il me salit pour s'en sortir." Elle explique qu'elle ne voulait jusque-là pas "parler à la presse", et ne tenait surtout pas à mêler son histoire familiale à l'affaire. Mais savez-vous, dit-elle finalement, que mon père est l'un des organisateurs de la conférence sur le génocide arménien en Turquie?

De fait, le père de la jeune femme est un université connu. Dans son pays, mais pas seulement. En juillet 2007, Libération lui avait consacré un portrait de dernière page (lire). Et le Monde également (lire). Politologue, il se présentait alors aux législatives à Istambul. Avec deux ambitions revendiquées : "faire voler en éclats les réflexes identitaires et les tabous historiques", et militer pour l'abrogation de l'article 301, qui permet de condamner pour "insulte à l'identité nationale" toute personne d'origine turque.

Baskin Oran (62 ans) a déjà fait de la prison en Turquie pour ses positions. Il a aussi été exclu plusieurs fois de l'université. Il était aussi l'un des plus proches de Hrant Dink, le rédacteur en chef d'Ago, assassiné en janvier 2007. Baskin Oran était d'ailleurs, samedi dernier, à la salle des fêtes de la mairie du 10e arrondissement de Paris, pour l'anniversaire de la mort de son ami, dans le journal duquel il écrivait. Dimanche, pendant que sa fille annonçait aux Verts de Villeurbanne qu'elle se retirait de leur liste, le père donnait une conférence à Paris, sur le thème "Identité et conflits d'identité en Turquie". L'une de ses thèses : le dialogue turco-arménien n'avancera que si les Turcs cessent de nier le génocide, et si les Arméniens cessent d'entrer dans le débat en exigeant la reconnaissance du-dit génocide. Une position qui fait débat, et ramène un peu aux évènements de Villeurbanne.
Ces derniers ont provoqué des réactions très violentes chez les Verts, où de nombreux militants demandent à leurs camarades villeurbannais de quitter les listes de Bret. La secrétaire régionale des Verts, Maryse Oujdaoudi, parle pour sa part d'une "attitude scandaleuse" du maire de Villeurbanne. Elle rappelle que "les descendants des bourreaux ottomans ne sont pas les bourreaux d'aujourd'hui". Et conclut : "Il arrive que la haine, la bêtise, l'obscurantisme gagne. Il arrive moins souvent, heureusement, que des gens de gauche s'en fasse les complices actifs".
Ol.B.
(1) La militante désignée n 'étant plus sur les listes, LibeLyon a choisi de ne pas donner son nom pour ne pas renforcer l'exposition.


Dernière édition par astrig le Sam 28 Juin - 2:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
astrig




Nombre de messages : 1053
Date d'inscription : 05/04/2007

Sirma Oran la fille de Baskin Oran Empty
MessageSujet: Re: Sirma Oran la fille de Baskin Oran   Sirma Oran la fille de Baskin Oran Icon_minitimeVen 1 Fév - 4:29

29 janvier 2008
Communiqué de presse de la liste Villeurbanne, “respirons l’avenir”
Enregistré dans : Actualité locale — lyon6 @ 20:08

Déclaration des candidats de la liste “Villeurbanne, respirons l’avenir” conduite par Jean-Paul Bret :

Ce sont des valeurs et des engagements qui unissent les colistiers de la liste “Villeurbanne, respirons l’avenir”, conduite par Jean-Paul Bret (maire de Villeurbanne), présentée par le Parti socialiste, le Parti radical de gauche, les Verts, le Parti communiste français.

La reconnaissance du génocide arménien de 1915, dont Jean-Paul Bret a été l’un des initiateurs de la loi de 2001, est l’une de ces valeurs, l’un de ces engagements. Il était inacceptable qu’une colistière, présentée par les Verts, par ailleurs militante et responsable d’associations communautaires franco-turques, ait pu participer à la manifestation négationniste, organisée le 18 mars 2006 à Lyon, contre le monument à la mémoire du génocide des Arméniens.

Le crime de génocide, le plus absolu des crimes contre l’humanité, est imprescriptible. La prévention du crime de génocide est un combat qui n’appartient à aucune communauté, mais qui exige de toutes les communautés qu’elles reconnaissent l’histoire. Aujourd’hui, ce préalable est d’autant plus légitime que les autorités turques persistent dans la négation du génocide arménien.


Dernière édition par astrig le Sam 28 Juin - 2:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Karin

Karin


Nombre de messages : 2663
Date d'inscription : 03/04/2007

Sirma Oran la fille de Baskin Oran Empty
MessageSujet: Re: Sirma Oran la fille de Baskin Oran   Sirma Oran la fille de Baskin Oran Icon_minitimeVen 1 Fév - 9:53

C'est très clair.

Le Collectif van, c'est pas le collectif qui prétend que le Nakhitchevan est en Azerbaïdjan?
Revenir en haut Aller en bas
astrig




Nombre de messages : 1053
Date d'inscription : 05/04/2007

Sirma Oran la fille de Baskin Oran Empty
MessageSujet: Re: Sirma Oran la fille de Baskin Oran   Sirma Oran la fille de Baskin Oran Icon_minitimeVen 1 Fév - 14:11

Oui Karin tu a completement raison. Collectif Van c'est un collectif qu'en denonçant les négationnistes utilisent le terme de "génocide arménien" au lieu de "génocide des arméniens". En plus de montrer Nakhitchevan en Azerbaïdjan encore un de leurs négationnisme exemplaire.

J'ai mis article de Collectif Van car ici il ya des informations interessant sur Baskin Oran pour ceux qu'il ne le connaissent pas bien. Ce M. B.O. la semaine dernière a été invité de par CRDA et AAA à une miting faite avec les Association trucs pour les "dialogue truco-arménienne".

Et ce Monsieur B.O., pendant cet reunion dans tout son discours il a évité d'utiliser le mot génocide et il a donné des reponses evasifs à deux questionnes concernant le génocide des Arméniens et sous entendu il a nié le génocide des Arméniens.

Les questions étaient : Si'il y avaient eu génocide des Arméniens ou pas. Et lui au lieu de répondre ces questions il a interdit aux Arméniens avec un l'air facheux des poser ces questions en demandant que il faut que les Arméniens arrêtent d'utiliser le mot génocide pour le sort de leurs ancêtres.

Voila gracé à "dialogue truco-arménienne" une nouvelle ére qui commence pour les Arméniens nous attendons 301 ici aussi. Puisque M. B.O. et d'autres trucs qui vont decider quelles questions doivent poser les Arméniens etc. Quels mots ils ne doivent pas employent et surtout ils n'ont plus droit de qualifié du génocide ce que fait infligé au peuple arménien par les trucs. Et les "journalistes" arméniens vont faire bien leur propogande en censurant leur propos negationnistes. En montrant tout ces officines de l'Etat truc comme des amis de peuple arménien.

Le lendemain de sa réunion avec les Arméniens B.O. était dans le locaux de Conculat truc en présence de l'Ambassadeur truc (dans l'invitation était écrit sous reserve). Donc nous avons dénoncé cela en première : B.O. et ses propos négationnistes sur internet.

Maintenant tout le monde ont commencé démasquer B.O. Ainsi que sa fille qui a participé à trois "associations culturelles turques". N'importe qui a en peu d'information sur les associations trucs sache que ces associations se font diriger et orienter directement par le consulat truc.

Elle a participe 18 mars 2006 à Lyon une manifestation anti-arménienne, et négationniste qui était assez violente contre le monument memorial du génocide des arméniens. Je ne me souvienne pas tous les détailles de cette manifestation agressive mais si qq'un se souvienne j'aimerai bien qu'ecrive. Et pour finir cette manifique portrait de la famille, la mère de Sirma Oran travaillerait pour le consulat de Turquie en Italie.

Voila j'ai mis certains articles concernant la fille de Baskin Oran sur notre forum bien que certains comme "Libelyon" sont négationnistes j'ai voulais que nous avons plus amples information sur cet affaire qui va être un exemple pour montrer avec qui nos amis de CRDA et AAA veulent que nous faisont des "dialogues"!!!
Revenir en haut Aller en bas
astrig




Nombre de messages : 1053
Date d'inscription : 05/04/2007

Sirma Oran la fille de Baskin Oran Empty
MessageSujet: Re: Sirma Oran la fille de Baskin Oran   Sirma Oran la fille de Baskin Oran Icon_minitimeLun 4 Fév - 16:09

J'ai repris ça de la forum d'Armenews information très interessant pour montrer comment bossent les répresentants trucs en France.
Astrig.

****************

le 03 février 08 à 22:31


le consul géneral de turquie de Lyon a telephoné a la sénatrice-maire de gleizé pour imposer un cnaddiat en position éligible sur la liste.

cela s'appelle de l'ingerence dans les affaires interieures d'un autre pays.

scandaleux et encore demonstratif de la strategie de la turquie de positionner un maximum de candidats aux municipales.

d'ou la necessité d'une plateforme ethique des partis parlmentaires en France pour que les candidats sur leur liste ne soient pas des négationnistes (ni de la shoa, ni du génocide arménien,...)

c'est notre enjeux principal...

**************************
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Sirma Oran la fille de Baskin Oran Empty
MessageSujet: Re: Sirma Oran la fille de Baskin Oran   Sirma Oran la fille de Baskin Oran Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Sirma Oran la fille de Baskin Oran
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cp-9 roi du hentaï xd
» Course à la mort (Death Race 1 et 2 ) [FR DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Western Armenia Forum :: GENOCIDE & CONSEQUENCES :: Négationnisme-
Sauter vers: