Western Armenia Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Western Armenia Forum

Forum de l'Arménie Occidentale
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Fauteuil gaming CGM à 99€ (Appui-tête et oreiller lombaires – ...
99.99 €
Voir le deal

 

 Georgie

Aller en bas 
4 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
tagyhi

tagyhi


Nombre de messages : 2513
Date d'inscription : 06/04/2007

Georgie Empty
MessageSujet: Georgie   Georgie Icon_minitimeJeu 1 Nov - 12:04

http://www.armenialive.com/armenian-television/h1-armenian-public-television.php#watch

8 eme sujet, quelqu'un en sait plus svp ?
Revenir en haut Aller en bas
tagyhi

tagyhi


Nombre de messages : 2513
Date d'inscription : 06/04/2007

Georgie Empty
MessageSujet: Re: Georgie   Georgie Icon_minitimeVen 2 Nov - 19:46

http://www.euronews.net/index.php?page=info&article=451692&lng=2&option=1
Revenir en haut Aller en bas
Van




Nombre de messages : 1458
Date d'inscription : 02/04/2007

Georgie Empty
MessageSujet: Re: Georgie   Georgie Icon_minitimeLun 5 Nov - 13:08

je ne croix pas que l'opposition est mieu que sahakashvili et que la tache de de djavakhk va se simplifier avec le changement de regime.
Revenir en haut Aller en bas
tagyhi

tagyhi


Nombre de messages : 2513
Date d'inscription : 06/04/2007

Georgie Empty
MessageSujet: Re: Georgie   Georgie Icon_minitimeLun 5 Nov - 13:12

Non non, j'ai jamais cru ça lol ! c'est juste des info que je fais remonter car nous sommes concernés directement : pour moi c'est blanc bonnet- bonnet blanc, à par l'independance rien d'autre ne sera bon!
Revenir en haut Aller en bas
Van




Nombre de messages : 1458
Date d'inscription : 02/04/2007

Georgie Empty
MessageSujet: Re: Georgie   Georgie Icon_minitimeVen 16 Nov - 18:38

http://www.panarmenian.net/news/eng/?nid=24101

Georgian demonstrators were dispersed with Azeri batons and bullets?
16.11.2007 18:49 GMT+04:00
/PanARMENIAN.Net/ PanARMENIAN.Net has received information on details of a telephone conversation between Ministers of Interior of Georgia and Azerbaijan and an audio record of the conversation held presumably by Ministers on the eve of dispersal of the Georgian opposition’s rally.

PanARMENIAN.Net furnishes the printout of the conversation:

-Hello

-Hello

-Yes, yes?

-…Ramil Usubovich?

-Yes, yes, Ivane Sergeyevich. Is this Ivane Sergeyevich?

-Yes.. Ramil Usubovich. How are you?

-Hello. Everything is all right. We are aware about your situation.

-The situation is very complicated. Now we closed the opposition television and proclaimed emergency rule.

-Right you are. It’s high time…

-Ramil Usubovich, I have a request. We lack protective means – gas, batons, shields, - we were too presumptuous. If you have any possibility to help…

-What do you need? Mr President has ordered to render essential assistance. Please, tell what exactly you need. Do you need rubber bullets?

-We need rubber bullets.

-I am writing down ‘rubber bullets’. Then?

-Any gas shells or bullets…

-Yes, there are special shells, noise and gas shells, you will need both. Noise shells produce big noise, an explosion, they are afraid, I know all this.

-Ramil Usubovich, to tell the truth, you will better know what we can need.

-I understand. I am going to work now. I have summoned the commander of interior forces. I will call in an hour. You don’t need to send a vehicle. We will load our vehicle and send it to Ghazakh, to the border…

-And we will transship, yes?

-Yes, yes. Your car crosses our border then we will transship the load.

-Thank you very much. You will not change you mind, won’t you? Won’t you?

-Yes, yes. Mr President ordered me … all kind of assistance. I will call you in an hour, what I can send and in what amount. I will call you in an hour.

-Thank you very much, Ramil Usubovish, thank you very much.

-Goodbye.

- Thank you very much.
Revenir en haut Aller en bas
TIKO

TIKO


Nombre de messages : 324
Date d'inscription : 02/04/2007

Georgie Empty
MessageSujet: Re: Georgie   Georgie Icon_minitimeMer 2 Jan - 21:59

un debat sur la géorgie sur la chaine PUBLIC SENAT.
Avec :
François ROCHE, Spécialiste de la Russie
Charles URJEWICZ, Professeur à l'Institut des langues et civilisations orientales (INALCO)
Gaïdz MINASSIAN, Auteur de "Caucase du sud, la nouvelle guerre froide"
Daredjane BEREKACHVILI, Artiste sculpteur


http://www.publicsenat.fr/cms/video-a-la-demande/vod.html?idE=55898
Revenir en haut Aller en bas
Karin

Karin


Nombre de messages : 2663
Date d'inscription : 03/04/2007

Georgie Empty
MessageSujet: Re: Georgie   Georgie Icon_minitimeMer 30 Juil - 9:18

http://www.fenetreeurope.com/php/page.php?section=chroniques&id=0222
Revenir en haut Aller en bas
Karin

Karin


Nombre de messages : 2663
Date d'inscription : 03/04/2007

Georgie Empty
MessageSujet: Re: Georgie   Georgie Icon_minitimeVen 8 Aoû - 22:25

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/europe/20080808.OBS6631/heure_par_heure__le_conflit.html
Revenir en haut Aller en bas
Karin

Karin


Nombre de messages : 2663
Date d'inscription : 03/04/2007

Georgie Empty
MessageSujet: Re: Georgie   Georgie Icon_minitimeVen 8 Aoû - 22:57

http://www.regnum.ru/english/1037992.html
Revenir en haut Aller en bas
tagyhi

tagyhi


Nombre de messages : 2513
Date d'inscription : 06/04/2007

Georgie Empty
MessageSujet: Re: Georgie   Georgie Icon_minitimeSam 9 Aoû - 8:35

La Géorgie a affirmé vendredi soir avoir repris le contrôle de la quasi-totalité de sa république rebelle d'Ossétie du Sud, où de violents affrontements ont fait plus de 1.400 morts selon le président ossète, Edouard Kokoïty.


"Nous contrôlons totalement Tskhinvali", la capitale de cette région séparatiste, a déclaré le président géorgien, Mikheïl Saakachvili.

Une affirmation contestée par la porte-parole du gouvernement rebelle, Irina Gagloïeva, qui a assuré que Tskhinvali était sous le contrôle des Ossètes.

Les forces géorgiennes "contrôlent tout le territoire de l'Ossétie du Sud, à l'exception de Djava", une localité située au nord de Tsinkhvali, a dit le président Saakachvili dans une allocution télévisée, indiquant que 30 Géorgiens au total avaient péri dans les combats.

Le président géorgien va décréter l'état d'urgence "dans les prochaines heures", a déclaré, dans la nuit de vendredi à samedi, à l'AFP le secrétaire du Conseil national de sécurité géorgien, Alexandre Lomaïa. "La loi sur l'état d'urgence est sur le bureau du président pour être signée", a expliqué M. Lomaïa par téléphone depuis Tbilissi.

Lire aussi
Ossétie du Sud: les Occidentaux appellent à l'arrêt des hostilités
Offensive géorgienne en Ossétie du Sud
La Géorgie a lancé l'assaut sur l'Ossétie du Sud, de violents combats sont en cours
lire la suite Après l'offensive géorgienne lancée dans la nuit de jeudi à vendredi, Russes et Géorgiens se sont affrontés pour le contrôle de la république séparatiste, de facto indépendante de Tbilissi depuis la chute de l'URSS en 1991 et soutenue par Moscou.

Moscou a envoyé dans la journée de nombreux renforts vers l'Ossétie du Sud, a constaté une journaliste de l'AFP. Sur la route reliant Vladikavkaz (capitale de la république russe d'Ossétie du Nord) à Djava, des dizaines de chars russes et de camions transportant troupes, munitions et matériels se sont succédé.

"Un peu plus de 1.400 personnes sont mortes (en Ossétie du Sud). Cette information sera vérifiée, mais c'est le chiffre approximatif fondé sur des informations de parents" de victimes, a déclaré dans la soirée M. Kokoïty.

Côté russe, plus de dix soldats des forces de maintien de la paix ont péri à Tskhinvali dans l'offensive géorgienne, selon le ministère russe de la Défense.

Tbilissi a accusé la Russie d'avoir bombardé plusieurs villes et bases militaires sur le territoire géorgien.

Selon un correspondant de l'AFP, des avions russes ont bombardé Gori, la ville natale de l'ancien dictacteur soviétique Joseph Staline, située à l'ouest de Tbilissi.

Dans ce contexte, la Géorgie a décidé de rapatrier la moitié de son contingent d'Irak, soit 1.000 hommes, pour faire face à l'"intervention militaire russe" en Ossétie du Sud, a déclaré à l'AFP le secrétaire du Conseil de sécurité géorgien, Alexandre Lomaïa.

Le Premier ministre russe, Vladimir Poutine, a affirmé à Pékin, où il assistait à l'ouverture des jeux Olympiques, que l'offensive militaire déclenchée par Tbilissi entraînerait des "mesures de rétorsion".

La Russie a annoncé l'interruption de toutes ses liaisons aériennes avec la Géorgie à compter de samedi 00h00 (vendredi 20h00 GMT).

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a demandé l'ouverture d'un "couloir humanitaire" en Ossétie du Sud, afin d'évacuer les blessés.

A Gori, des camions militaires transportant des soldats blessés affluaient depuis la zone de conflit vers l'hôpital.

Sur le plan international, les appels au cessez-le-feu se sont multipliés tout au long de la journée.

La secrétaire d'Etat américaine, Condoleezza Rice, a appelé la Russie à "respecter l'intégrité territoriale de la Géorgie et à retirer ses troupes de combat du sol géorgien", dans un communiqué publié par le département d'Etat.

Les forces russes de maintien de la paix vont rester en Ossétie du Sud, a déclaré dans la nuit de vendredi à samedi le commandant de ces forces, Marat Koulakhmetov, cité par l'agence Interfax.

Les Etats-Unis, l'Union européenne et l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) enverront une délégation conjointe pour tenter d'obtenir un cessez-le-feu en Ossétie du Sud, a annoncé la présidence française de l'UE.

A New York, le Conseil de sécurité des Nations Unies s'est de nouveau réuni pour tenter de trouver une issue à l'escalade de la violence en Ossétie du Sud.


Georgie Photo_1218229568941-17-0

Georgie Photo_1218215689040-17-0

http://actu.orange.fr/articles/a-la-une/La-Georgie-dit-avoir-repris-le-controle-de-l-Ossetie-du-Sud-apres-de-violents-combats.html
Revenir en haut Aller en bas
Karin

Karin


Nombre de messages : 2663
Date d'inscription : 03/04/2007

Georgie Empty
MessageSujet: Re: Georgie   Georgie Icon_minitimeDim 10 Aoû - 11:24

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/asiepacifique/20080808.OBS6631/heure_par_heure__les_combats.html
Revenir en haut Aller en bas
Karin

Karin


Nombre de messages : 2663
Date d'inscription : 03/04/2007

Georgie Empty
MessageSujet: Re: Georgie   Georgie Icon_minitimeDim 10 Aoû - 13:20

Témoignage

Les troupes géorgiennes massacrent les populations civiles

http://www.lefigaro.fr/international/2008/08/10/01003-20080810ARTWWW00098-des-civils-sont-brules-vifs.php
Revenir en haut Aller en bas
Karin

Karin


Nombre de messages : 2663
Date d'inscription : 03/04/2007

Georgie Empty
MessageSujet: Re: Georgie   Georgie Icon_minitimeDim 10 Aoû - 22:35

http://www.liberation.fr/actualite/monde/343872.FR.php
Revenir en haut Aller en bas
Karin

Karin


Nombre de messages : 2663
Date d'inscription : 03/04/2007

Georgie Empty
MessageSujet: Re: Georgie   Georgie Icon_minitimeDim 10 Aoû - 22:37

http://www.liberation.fr/actualite/monde/343870.FR.php

http://www.ouest-france.fr/Ossetie-du-Sud-la-chronologie-de-la-journee/re/actuDet/actu_3631-683828------_actu.html
Revenir en haut Aller en bas
Karin

Karin


Nombre de messages : 2663
Date d'inscription : 03/04/2007

Georgie Empty
MessageSujet: Re: Georgie   Georgie Icon_minitimeLun 11 Aoû - 23:38

http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/international/asiepacifique/20080811.FAP9695/georgie_les_forces_russes_semparent_de_zougdidi_pres_de.html

http://www.romandie.com/ats/news/080811201201.mn1pra65.asp

http://www.romandie.com/infos/ats/display.asp?page=20080811214437457172194810700_brf048.xml&associate=phf0315
Revenir en haut Aller en bas
Karin

Karin


Nombre de messages : 2663
Date d'inscription : 03/04/2007

Georgie Empty
MessageSujet: Re: Georgie   Georgie Icon_minitimeMar 12 Aoû - 21:21

http://www.western-armenia.eu/news/Djavakhk/agression-georgienne=080808.htm
Revenir en haut Aller en bas
Karin

Karin


Nombre de messages : 2663
Date d'inscription : 03/04/2007

Georgie Empty
MessageSujet: Re: Georgie   Georgie Icon_minitimeJeu 14 Aoû - 18:10

http://www.lepoint.fr/actualites-monde/georgie-la-provocation-de-poutine/924/0/266999
Revenir en haut Aller en bas
Karin

Karin


Nombre de messages : 2663
Date d'inscription : 03/04/2007

Georgie Empty
MessageSujet: Re: Georgie   Georgie Icon_minitimeJeu 14 Aoû - 23:57

http://www.western-armenia.eu/news/Djavakhk/2008/appel-de-l-union-des-volontaires-armeniens=1308.htm
Revenir en haut Aller en bas
tagyhi

tagyhi


Nombre de messages : 2513
Date d'inscription : 06/04/2007

Georgie Empty
MessageSujet: Re: Georgie   Georgie Icon_minitimeVen 15 Aoû - 15:07

https://www.youtube.com/watch?v=oLoBckWl-dg

Une video qui reveillera en certain de lourds souvenir...
Revenir en haut Aller en bas
Karin

Karin


Nombre de messages : 2663
Date d'inscription : 03/04/2007

Georgie Empty
MessageSujet: Re: Georgie   Georgie Icon_minitimeVen 15 Aoû - 18:19

Quelques chiffres

Le Pentagone marche sur des oeufs dans le conflit géorgien
Il y a 1 heure

WASHINGTON — La guerre en Géorgie incarne à merveille les limites de la puissance militaire américaine. Ayant choisi lenteur et prudence à l'heure où les chars russes entraient en Géorgie, Washington se contente d'envoyer couvertures, médicaments, mises en garde et diplomates.

Jeudi, le secrétaire à la Défense Robert Gates l'a clairement expliqué: les Etats-Unis ont travaillé pendant des décennies pour éviter une confrontation militaire avec la Russie, ce n'est pas pour recourir à la force aujourd'hui.

Quant à l'envoi à Tbilissi de deux C-17 d'aide d'urgence et une équipe militaire d'une dizaine d'hommes chargés d'évaluer les besoins humanitaires en Géorgie, "c'est plus symbolique qu'autre chose", juge Ted Galen Carpenter, analyste au Cato Institute. "Il s'agit d'établir une présence, de brandir le drapeau, de se poser contre l'expansion du pouvoir russe dans ce pays".

Depuis l'implosion de l'URSS en 1991, les Etats-Unis ont débloqué 1,7 milliard de dollars (1,15 milliard d'euros aujourd'hui) pour aider la Géorgie à se bâtir des institutions démocratiques et à mener à bien les nécessaires réformes, selon le Département d'Etat.

Au cours des dix dernières années, 277 millions de dollars (187 millions d'euros aujourd'hui) de cette manne ont servi à la formation de l'armée géorgienne, à la fourniture d'uniformes, véhicules et autres matériels, ainsi qu'à la formation des soldats qui ont rejoint, pour prix de ce soutien, les forces américaines en Irak.

Une coopération qui a toujours hautement irrité Moscou. Et d'ailleurs, le patron du Pentagone estime que la Russie a envahi la Géorgie surtout pour punir Tbilissi de son pro-occidentalisme et d'avoir oser aspirer à intégrer l'OTAN.

Si le Pentagone prend son temps en ces jours de conflit, Robert Gates a cependant promis que ce soutien américain à l'armée géorgienne se poursuivrait. Et que l'aide humanitaire est la première des priorités.

Le président George W. Bush a expliqué que des soldats américains, des avions et des forces navales seraient bien envoyés en Géorgie, pour une mission strictement humanitaire, car les Etats-Unis sont "aux côtés du gouvernement démocratiquement élu de Géorgie".

Quant aux relations militaires futures avec Moscou, le Pentagone envisage de les "réexaminer en totalité" et de les modifier "en fonction des actions des Russes dans les jours à venir", selon Gates. Et la relation pourrait en être "affectée pour les années à venir", a-t-il mis en garde.
Revenir en haut Aller en bas
Karin

Karin


Nombre de messages : 2663
Date d'inscription : 03/04/2007

Georgie Empty
MessageSujet: Re: Georgie   Georgie Icon_minitimeSam 16 Aoû - 23:15

Le génocide géorgien en Ossétie du sud

https://www.youtube.com/watch?v=llyO2EZcH98
Revenir en haut Aller en bas
Karin

Karin


Nombre de messages : 2663
Date d'inscription : 03/04/2007

Georgie Empty
MessageSujet: Re: Georgie   Georgie Icon_minitimeDim 17 Aoû - 9:01

. Quand et pourquoi la guerre a-t-elle commencé ?Dans la nuit du 7 au 8 août, le président géorgien, Mikhaïl Saakachvili, a lancé une offensive militaire contre l’Ossétie du Sud. En théorie cette petite enclave fait partie intégrante de la Géorgie. Mais elle est peuplée en majorité de séparatistes pro-russes qui réclament leur « indépendance » ou leur rattachement à la Fédération de Russie. Saakachvili souhaitait mettre fin à cette rébellion. La riposte de Moscou ne s’est pas fait attendre. Après quelques heures de combats, les troupes russes ont repris le contrôle de Tskhinvali, capitale de l’Ossétie du Sud. Les Occidentaux estiment que le président géorgien à commis une erreur en sous-estimant la capacité de réaction de Poutine et de Medvedev. Mais ils accusent Moscou d’avoir surréagi en occupant, parfois de manière très violente, plusieurs zones à l’intérieur même du territoire géorgien.
2.
Quelles sont les forces en présence ?
Avant le conflit, l’armée géorgienne disposait d’environ 32 000 hommes, 5 avions de chasse et une centaine de blindés. De son côté Moscou peut mobiliser jusqu’à un million de soldats, plus de 1 500 avions et 20 000 blindés. Une disproportion qui explique la déroute des troupes géorgiennes. Les combats ont été extrêmement brefs et à sens unique.
Les Russes sont entrés presque sans résistance à Gori et à Poti (le port géorgien sur la mer Noire). Ils ont mis la main sur l’essentiel de l’armement géorgien. Et aujourd’hui personne ne sait exactement quand ils comptent quitter le pays.
3.
Nicolas Sarkozy a-t-il été trop naïf ?
Fidèle à son image, le chef de l’Etat français, qui assure la présidence tournante de l’Union européenne, a réagi très vite. Interrompant ses vacances, il s’est rendu à Moscou puis à Tbilissi pour faire approuver par les belligérants un accord de paix en six points. Persuadé qu’il n’y avait pas d’autre solution pour faire cesser les combats, il a pris de court les diplomates européens et la lourde machine bruxelloise. En position de force les Russes ont cependant dicté leurs conditions. L’accord prévoit certes que les troupes de Moscou doivent se retirer « sur les lignes antérieures au déclenchement des hostilités », mais il ajoute que dans « l’attente d’un mécanisme international, les forces de paix russes mettront en oeuvre des mesures additionnelles de sécurité ». Une formulation floue dont Moscou se sert aujourd’hui pour justifier la poursuite des opérations sur le terrain.
Dans une lettre à son homologue géorgien Mikhaïl Saakachvili ,Nicolas Sarkozy précise que les troupes russes peuvent patrouiller en Géorgie, mais seulement sur quelques kilomètres depuis la frontière avec l’Ossétie du Sud et sans se rendre dans les centres urbains significatifs.
4. Assiste-t-on au retour de la guerre froide ?
Pour échapper à l’emprise de son puissant voisin russe, la Géorgie s’est résolument tournée vers les Etats-Unis ces dernières années. La Maison-Blanche a soutenu Saakachvili et a même tenté de faire adhérer la Géorgie (et l’Ukraine) à l’Otan. Le coup de force de Poutine a surpris et irrité George W. Bush qui a cependant exclu toute intervention militaire directe. Toile de fond de cette lutte d’influence russo-américaine : le Caucase et ses importantes réserves énergétiques (gaz et pétrole). Mais aussi la volonté de Moscou, sous la houlette du duo Poutine-Medvedev, de revenir en force sur la scène internationale après une période d’affaiblissement dans les années 1990.
5. Quel est le premier bilan humanitaire du conflit ?
Selon le HCR (Haut Commissariat de l’ONU pour les réfugiés) prés de 120 000 personnes ont dû quitter leurs habitations : 45 000 ont fui la province séparatiste d’Ossétie du Sud et près de 73 000 Géorgiens ont été jetés sur les routes à l’intérieur même de leur pays. Trois avions-cargos, transportant plus de 100 tonnes de matériel, sont arrivés en Géorgie. La situation humanitaire à Gori est « absolument dramatique », a de son côté affirmé l’ambassadeur de France en Géorgie, hier, précisant que l’aide ne parvenait qu’au « compte-gouttes » aux habitants.
Revenir en haut Aller en bas
Karin

Karin


Nombre de messages : 2663
Date d'inscription : 03/04/2007

Georgie Empty
MessageSujet: Re: Georgie   Georgie Icon_minitimeLun 18 Aoû - 10:46

Géorgie : SOS raison !
Alain Minc essayiste.
QUOTIDIEN : lundi 18 août 2008
0 réaction
Ainsi nous criant «SOS Géorgie ? SOS Europe !» nos meilleurs esprits, André Glucksmann et Bernard-Henri Lévy (1), rejoignent-ils, par un étrange détour, la position des néoconservateurs américains, dont l’inculture historique a été à l’origine de si nombreuses erreurs ? Eux connaissent pourtant l’Histoire, sa densité, ses complexités ; ils savent qu’il existe des problèmes sans solution et que l’intelligence collective consiste parfois à vivre avec eux. Leur analyse oblige à rappeler quelques vérités de bon sens :

1. «Qui a tiré, cette semaine, le premier ? La question est obsolète», écrivent-ils. Etonnante affirmation. Comment faire abstraction du faux pas du président Saakachvili, déclenchant une opération militaire en Ossétie du Sud ? Ses meilleurs avocats prétendent qu’il est tombé dans un piège, les Russes l’ayant poussé à agir en lui faisant miroiter leur non-intervention. Piètre excuse. Quant on dirige un Etat à l’ombre de l’Empire de Pierre le Grand et de Vladimir Poutine, on se méfie et on ne prend pas pour argent comptant les propos amènes des représentants du tsar. Le président géorgien aurait dû chercher ses modèles du côté de l’exemplaire démocratie finlandaise, qui a su préserver ses libertés et son indépendance à portée de tir de l’Union soviétique : les principes et la retenue ne sont pas incompatibles. Ce peut être même la quintessence de l’art politique.

2. Depuis 1992, un compromis bancal prévalait vis-à-vis de l’Ossétie du Sud et de l’Abkhazie. C’était la réponse à un problème sans solution. Revenir au manichéisme et à une position tranchée est à la portée de Goliath et non de David. Or, c’est David qui a oublié cette règle de base. Il était pourtant le mieux placé pour imaginer que Goliath sauterait sur l’occasion et agirait avec d’autant plus de violence et de brutalité qu’il se retenait contre son gré depuis quinze ans. Comment pouvait-il faire semblant d’ignorer que la Géorgie avait été plus longtemps russe que la Floride n’est américaine, et que les frustrations se cristalliseraient au moindre prétexte ?

3. Que répondre aux Russes quand ils nous jettent à la face le Kosovo ? Nous avons fait prévaloir le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes sur l’intégrité territoriale de la Serbie. Celle-ci était certes plus formelle que réelle, à l’instar de la situation de la Géorgie vis-à-vis de ses deux provinces irrédentistes. Encore que l’histoire était plus favorable aux Serbes qu’aux Géorgiens, le Kosovo leur appartenant depuis la nuit des temps alors que l’Ossétie du Sud et l’Abkhazie ont été rattachées à la Géorgie par le régime stalinien, le tout à l’intérieur d’un empire où les «républiques socialistes soviétiques» étaient des «Etats Potemkine», c’est-à-dire de carton-pâte. Quel argument avons-nous pour refuser aux Ossètes et aux Abkhazes le droit à l’autodétermination ?

4. Croire que l’entrée de la Géorgie dans l’Otan aurait évité le drame est une naïveté. Encore plus sûr de lui, le président Saakachvili aurait tenté le même coup de main. Qu’aurions-nous fait ? La guerre, au nom de l’engagement de défense mutuelle, fondement de l’Otan ? Non, naturellement, de sorte que le pire serait arrivé : les Russes auraient découvert que lePacte atlantique est un système à géométrie variable et qu’il existait sur ses frontières une zone floue qu’il aurait été de plus en plus tentant pour Moscou de venir titiller.

5. Arrêtons de rêver : le monde n’est pas angélique. La Russie n’a jamais été une démocratie mais toujours un empire. Comment croire que le chromosome impérial va disparaître et que le pays deviendra une gigantesque Confédération helvétique ? Face à cet empire, l’Occident est obligé de mener une stratégie subtile, fût-elle moralement insatisfaisante : transiger le moins possible sur les droits de l’homme, faire participer la Russie à la gouvernance mondiale sans se leurrer sur ses intentions, gérer une relation mêlant indissolublement la confiance et la prudence, le dialogue et la méfiance, hiérarchiser les enjeux dans un troc malheureusement inévitable.

6. Dans ce contexte, avoir obtenu des Russes la reconnaissance de la souveraineté géorgienne n’était pas une évidence et avoir protégé la légitimité démocratique de Saakachvili, indépendamment de son erreur de jugement, a montré aux Russes où était la ligne rouge à ne pas franchir. Un Kosovo à l’envers peut s’envisager ; un coup de Prague, non.

7. L’Europe est un orchestre compliqué. C’est une machine à réduire les désaccords et à éviter les drames. Sans elle, un affrontement - certes non militaire - gravissime se serait produit entre l’Allemagne de Kohl procroate et la France de Mitterrand pro- serbe. Faite de dialogues et de compromis, la machinerie bruxelloise est un antidote aux bêtises. C’est un miracle que, dans cette affaire géorgienne, la France ait pu bâtir un compromis entre des Etats qui ont connu le joug soviétique, une Allemagne tiraillée elle-même entre l’atlantisme d’Angela Merkel et l’héritage de l’Ostpolitik des sociodémocrates, une Italie historiquement prorusse par mercantilisme, et un Royaume-Uni comme toujours inflexible sur les principes et empirique dans le quotidien.

Demander à l’Europe, comme le font nos deux philosophes, une position manichéenne, c’est contribuer à son éclatement, donc offrir aux Russes ce qu’ils attendent. Puissent André Glucksmann et Bernard-Henri Lévy accepter que le bon sens ne soit pas la pire posture philosophique…

(1) Rebond publié dans Libération du 14 août : «SOS Géorgie ? SOS Europe !»
Revenir en haut Aller en bas
tagyhi

tagyhi


Nombre de messages : 2513
Date d'inscription : 06/04/2007

Georgie Empty
MessageSujet: Re: Georgie   Georgie Icon_minitimeMar 19 Aoû - 17:26

http://fr.youtube.com/watch?v=wvJoy64JwYQ&feature=user

La vie et le futur.
Revenir en haut Aller en bas
Karin

Karin


Nombre de messages : 2663
Date d'inscription : 03/04/2007

Georgie Empty
MessageSujet: Re: Georgie   Georgie Icon_minitimeMar 19 Aoû - 23:32

LES MENSONGES OCCIDENTAUX SUR LA GEORGIE.
Par ALLAIN JULES, mardi 19 août 2008 à 12:16 dans Général / Général
Envoyer à un ami

On assiste depuis peu, à une escroquerie américano-occidentale dans la Caucase. En voulant montrer ses biscottos huilés qu’il s’est empressé de ne plus mettre en évidence, le jeune président de la Géorgie, Mikheil Saakachvili, s’est retrouvé dans un piège profond, dans lequel, il n’est pas sûrement en mesure de s’en sortir, malgré l’aide de l’ogre américain.

La falsification de l’histoire.

De voir le décryptage que nos géopolitologues de pacotille font de ce conflit en accusant les russes et les historiens autoproclamés falsifier l’histoire relève simplement d’une escroquerie intellectuelle. Pourquoi, sous l’égide des observateurs internationaux, un référendum n’est-il pas organisé ? Parce que la majorité des ossètes, ne souhaitent pas rester dans le joug géorgien, qui, une fois son indépendance acquise, a simplement supprimé l’autonomie de ce peuple. Pilule amère qui n’est jamais passée…

Faut-il sans cesse dire que l’Ossétie du Sud a toujours été une entité autonome ? Faut-il rappeler que lors du démantèlement de l’URSS, ce micro-Etat d’à peine 70 000 habitants revendiquait déjà son indépendance et que la proximité avec la Géorgie a poussé cette dernière à revendiquer sa souveraineté sur ce territoire ? Or, depuis Staline, fils de Géorgie, l’Ossétie du Sud jouit de cette liberté.

Le poker menteur.

Que faisait Condoleezza Rice, secrétaire d’Etat américaine, en juillet dernier à Tbilissi ? Quelle coïncidence ! Un mois après la Géorgie attaquait l’Ossétie du Sud. Avec un empressement singulier, les Européens, sous prétexte que nous avons une dette morale éternelle vis-à-vis des Etats-Unis, par rapport au régime nazi du Führer, jouons les sempiternels caniches.

Et pourtant, lors du second conflit mondial, si la Russie n’avait pas existé en ce temps-là, les américains ne pouvaient pas sauver l’Europe tout seul. 21 millions de soviétiques sont morts au front contre les nazis. Qui se souvient de leur héroïsme ? Qui sait encore ce qui s’est passé dans le fameux front est ? Les Etats-Unis, avec seulement 300 000 soldats, face aux 4 millions de SS, pouvaient-ils remporter ce combat de titans ? Les russes luttaient contre le régime nazi depuis 1941…

Il ne faut pas réveiller un chat qui dort.


Ce qui se passe aujourd’hui est le mépris et aussi, ce choc des civilisations cher à Huntington. Pourquoi les Occidentaux ne se sont pas rués en Tchétchénie ? C’est aussi une région pétrolifère, plus que le Caucase sans doute. En voulant utiliser la Géorgie comme base arrière de leur force, avec l’implantation récente du bouclier anti-missile en Pologne notamment, les Etats-Unis veulent échauder les russes de façon maladroite.

En Russie pourtant, d’aucuns voient dans cette offensive américaine, une tentative de pointer des missiles en direction de l’Iran, allié russe, et même de la Russie. Le réveil russe a été immédiat, voir disproportionné. Mais, en Irak, où les américains sont partis sans en référer à l’ONU, ils sont eux-mêmes, prisonniers de leurs promesses. Que dire enfin de ce suivisme français en Afghanistan ? He bien, 10 de nos parachutistes sont morts dans une embuscade. Nous n’avons rien à faire là-bas. Assez de prendre les autres pour des demeurés, avec la propagande qui va avec.

Source: AJM
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Georgie Empty
MessageSujet: Re: Georgie   Georgie Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Georgie
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Western Armenia Forum :: ACTUALITES :: Les peuples et pays voisins de l'Arménie-
Sauter vers: