Western Armenia Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Western Armenia Forum

Forum de l'Arménie Occidentale
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : coffrets dresseur ...
Voir le deal

 

 Ethique et Morale

Aller en bas 
AuteurMessage
tagyhi

tagyhi


Nombre de messages : 2513
Date d'inscription : 06/04/2007

Ethique et Morale Empty
MessageSujet: Ethique et Morale   Ethique et Morale Icon_minitimeMar 13 Oct - 17:53

Définition de l'éthique

Etymologie : du grec ethikos, moral, de ethos, moeurs.

L'éthique est la science de la morale et des moeurs. C'est une discipline philosophique qui réfléchit sur les finalités, sur les valeurs de l'existence, sur les conditions d'une vie heureuse, sur la notion de "bien" ou sur des questions de moeurs ou de morale.

L'éthique peut également être définie comme une réflexion sur les comportements à adopter pour rendre le monde humainement habitable. En cela, l'éthique est une recherche d'idéal de société et de conduite de l'existence.

Etymologiquement le mot "éthique" est un synonyme d'origine grecque de "morale". Il a cependant, de nos jours, une connotation moins péjorative que "morale" car plus théorique ou philosophique. Tandis que la morale est un ensemble de règles ou de lois ayant un caractère universel, irréductible, voire éternel, l'éthique s'attache aux valeurs et se détermine de manière relative dans le temps et dans l'espace, en fonction de la communauté humaine à laquelle elle s'intéresse.

Dans "Le capitalisme est-il moral ?", le philosophe André Comte-Sponville distingue l'ordre moral de l'ordre éthique. Pour lui, la morale est ce que l'on fait par devoir (en mettant en oeuvre la volonté) et l'éthique est tout ce que l'on fait par amour (en mettant en oeuvre les sentiments).


888888888888888

La morale en politique


"Au-dessus de la démocratie et de la souveraineté...


Lorsque l'on parle de morale en politique, et dans un régime démocratique en particulier, on pense d'abord à l'intégrité des représentants élus du peuple auxquels celui-ci a confié le soin d'exercer en son nom le pouvoir de gouverner. La probité, l'honnêteté "scrupuleuse", le désintéressement le plus total sont bien le minimum attendu de ceux qui détiennent le pouvoir au nom du peuple.

La morale que j'aborde ici n'est cas celle des hommes de pouvoir en tant qu'individus, mais de celle relative aux décisions politiques qu'ils prennent. Qu'Hitler et Staline aient été ou pas des hommes intègres, droits, qui se sont ou pas enrichis personnellement, ce n'est pas ce que l'histoire a retenu de leur dictature. De même on peut concevoir, et cela est déjà arrivé, qu'un régime "démocratiquement élu", prenne des mesures qui choquent profondément la morale ou plus exactement cette partie de la morale que l'on perçoit comme "universelle".

Un tel régime, tout en restant un Etat de droit, élu démocratiquement et avec l'approbation de ses électeurs ou par référendum, pourrait très bien décider, par exemple de rétablir l'esclavage, d'utiliser la torture, voire d'exterminer une partie "non désirée" de sa population. Il respecterait la loi, les règles de la démocratie, la souveraineté du peuple. Il serait politiquement intègre et légitime, mais inique et moralement haïssable.

L'Etat de droit, l'intégrité morale et politique des dirigeants, la souveraineté du peuple, la démocratie, montrent ici leurs limites. On sent qu'il y a au-dessus de ces valeurs, importantes certes mais insuffisantes, un principe supérieur au nom duquel il est légitime, et cela est même un devoir, de se révolter s'il est violé. Même si c'est contre une décision démocratique ou une souveraineté populaire.

Qu'on l'appelle "morale universelle", Droits de l'homme, justice naturelle ou immanente ou tout simplement équité, un tel principe demeure néanmoins difficile à définir. Mais cela ne doit pas être un prétexte pour baisser les bras.


Pierre Tourev, 19/05/2006"
Revenir en haut Aller en bas
 
Ethique et Morale
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Western Armenia Forum :: Le coin des internautes :: Ici on parle de tout et de rien-
Sauter vers: