Western Armenia Forum

Forum de l'Arménie Occidentale
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 HISTOIRE : Le royaume de Petite-Arménie, Melitène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tagyhi

avatar

Nombre de messages : 2513
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: HISTOIRE : Le royaume de Petite-Arménie, Melitène   Jeu 17 Avr - 16:21

En cadeau de bienvenue pour Melitène



"Le royaume de Petite-Arménie (en arménien Կիլիկիոյ Հայկական Թագաւորութիւն, à ne pas confondre avec le royaume d'Arménie de l'Antiquité) est un État fondé en Cilicie, au sud-est de l'Anatolie, par des réfugiés arméniens fuyant l'invasion seldjoukide de l'Arménie. Il fut indépendant entre 1078 et 1375, date de la chute de sa capitale, Sis, aux mains des Mamelouks.

Ce royaume fut fondé par la dynastie roupénide, une famille arménienne apparentée aux rois Bagratides et Arçrouni, qui règnèrent à diverses époques sur l'Arménie et la Géorgie. Ce bastion de la chrétienté orientale fut un allié précieux pour les Croisés, et il fut également le cœur du nationalisme et de la culture arménienne, l'Arménie elle-même se trouvant alors sous occupation étrangère.

Parmi les principales villes et châteaux du royaume, on comptait le port de Korikos, Lampron, Partzerpert, Vahka (actuelle Feke), Hromgla, Tarse, Anazarbe, Til Hamdoun, Mamistra (actuelle Misis), Adana et le port d'Ayas (Aias).

Les immigrés arméniens se mirent au service des Byzantins, devenant officiers militaires et gouverneurs : ils reçurent le contrôle de cités majeures à la frontière orientale de l'empire. Lorsque le pouvoir impérial s'affaiblit dans cette région, dans les années qui suivirent la désastreuse bataille de Mantzikert (1071), certains d'entre eux sautèrent sur l'occasion de se proclamer souverains indépendants, tandis que d'autres restèrent loyaux à l'empire, du moins en théorie. Philatérios Brakhamios fut le plus efficace de ces chefs de guerre : cet ancien général de Romain IV Diogène réussit à bâtir, entre 1078 et 1085, une principauté s'étendant de Mélitène au nord à Antioche au sud, et de la Cilicie à l'ouest à Édesse à l'est. Cependant, son état s'effondra à sa mort, divisé en seigneuries locales.

Philatérios avait attiré à lui de nombreux nobles arméniens, leur donnant terres et châteaux. L'un de ces princes était Roupen, ancien officier du dernier roi d'Arménie bagratide, Gagik II. Pensant qu'il ne pourrait jamais recréer le royaume bagratide, il se rebella contre l'empire byzantin en Cilicie, ralliant à lui de nombreux propriétaires et nobles arméniens. Ainsi, en 1080, les fondations de la principauté arménienne indépendante de Cilicie, furent posées par Roupen et ses descendants, les Roupénides.

Au moment de la mort de Roupen, en 1095, la région comptait six principautés majeures :

Lampron et Babaron, situées au sud des Portes de Cilicie, étaient contrôlées par l'ancien général byzantin Oshin, fondateur de la dynastie héthoumide.
Au nord-est se trouvait la principauté de Constantin Ier, le fils de Roupen. Son pouvoir était centré sur les forteresses de Partzapert et Vahka.
Plus loin au nord-est, hors de la Cilicie proprement dite, se trouvait la principauté de Marash, sur laquelle régnait Tatoul, un ancien officier byzantin.
À l'est de Marash, l'Arménien Kogh Vasil tenait les forteresses de Raban et Kesoun en tant que vassal des Seldjoukides.
Au nord de celles-ci, sur le haut Euphrate, se trouvait la principauté de Mélitène, tenue par Gabriel, un ancien officier de Philatérios, soumis aux Seldjoukides lui aussi.
Enfin, au-delà de Mélitène se trouvait Édesse, contrôlée par Thoros, un autre officier de Philatérios, et beau-fils de Gabriel de Mélitène."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melitene



Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: HISTOIRE : Le royaume de Petite-Arménie, Melitène   Jeu 17 Avr - 21:11

Merci pour l'accueil albino albino albino

et pour l'aperçu historique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tagyhi

avatar

Nombre de messages : 2513
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: Re: HISTOIRE : Le royaume de Petite-Arménie, Melitène   Ven 18 Avr - 11:01

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Van



Nombre de messages : 1458
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: HISTOIRE : Le royaume de Petite-Arménie, Melitène   Mer 23 Avr - 15:18

Arslantepe (« la colline du lion ») est un site archéologique situé dans les faubourgs de l'actuelle Malatya,. À l'Âge du Fer (première moitié du Ier millénaire av. J.-C.) il s'agit du centre de l'ancien emplacement de cette même ville, alors nommée Milid.





Fouilles [modifier]
Le site est connu dès le XIXe siècle. De 1930 à 1939, il est fouillé par une équipe française dirigée par Louis Delaporte, qui dégage principalement les niveaux néo-hittites. Après la Seconde Guerre mondiale, les fouilles reprennent sous la direction de Claude Schaeffer, de 1947 à 1951. Dix ans après le départ des Français, des archéologues italiens dirigés par Piero Meriggi et S. Puglisi investissent le site, et finissent par se concentrer sur les niveaux du IVe millénaire av. J.-C., qui livrent des découvertes inattendues. Le site est toujours en cours de fouilles, sous la direction de Marcella Frangipane.


Les niveaux du IVe millénaire [modifier]
Arslantepe est occupé depuis le VIe millénaire av. J.-C. On ne connaît cependant bien le site qu'à partir du début du IVe millénaire, quand il connaît un grand développement,

dans l'orbite de la civilisation d'Uruk(Sumerien).

Pour la première période, qui va de 3900 à 3500, un grand bâtiment, appelé Temple C, a été dégagé. Il s'agit d'un édifice construit sur une plate-forme, qui a sans doute une fonction cérémonielle. Arslantepe est déjà un centre politique et/ou religieux important. À la période suivante, qui s'étend de 3500 à 3000, le Temple C est abandonné. Une grande zone publique est édifiée sur ses ruines, concentrant les pouvoirs politique, religieux, militaire et économique.

Il s'agit d'un des plus anciens exemples de « palais » attesté au Proche-Orient, abritant une administration hiérarchisée.

Arslantepe n'est cependant pas un site urbain, puisqu'on n'y trouve pas de grande zone résidentielle. Parmi le matériel archéologique retrouvé pour cette période, on a retrouvé de nombreux objets métalliques,

dont les plus anciens modèle d'épées connus, et de nombreux sceaux.

Vers 3000, le site est détruit dans un incendie, et il n'est pas reconstruit. La tombe d'un grand personnage est construite sur les ruines. Elle présente un matériel archéologique du type

Kuro-Araxe (venant de Transcaucasie),

et de ce fait elle est peut-être la tombe d'un chef étranger qui aurait pris Arslantepe à cette époque. Le site est d'ailleurs occupé par la suite par des porteurs de la culture Kuro-Araxe.

Ba bien sur on est venu pour detruir et occuper ,
cependant 5 milles annés avant la culture Kur Araxe a été present a Malatia a Erevan et en Artsakh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: HISTOIRE : Le royaume de Petite-Arménie, Melitène   

Revenir en haut Aller en bas
 
HISTOIRE : Le royaume de Petite-Arménie, Melitène
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite histoire drole ou pas
» histoire raconté par une petite fille
» Petite esquimau
» une histoire de libellule
» Projet à partir de 3 ans Lili la petite goutte de pluie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Western Armenia Forum :: SOCIETE :: Education-
Sauter vers: