Western Armenia Forum

Forum de l'Arménie Occidentale
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ONU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Karin

avatar

Nombre de messages : 2653
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: ONU   Dim 6 Avr - 17:21

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
astrig



Nombre de messages : 1053
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: ONU   Dim 6 Avr - 17:34

La plateforme Autonomia Eraiki est à l’origine de cette initiative. Elle y enverra une délégation d’une dizaine de personnes venant de différents secteurs de la société. Professeurs, artistes, journalistes, anciens prisonniers, entrepreneurs, des personnes qui partagent la même idée, l’existence d’Euskal Herria.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
astrig



Nombre de messages : 1053
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: ONU   Dim 6 Avr - 17:39

Oui je pense que ça doit passer comme cela. Des gens étant victimes de divers discriminations pourraient rappporter ses temoignages et qui connaissent vrais conditions des vies dans les pays et ceux qui aussi biensûr partagent la même idée doivent faire parti de la délégation d'ONU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
astrig



Nombre de messages : 1053
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Re: ONU   Dim 6 Avr - 18:24

Karin j'ai lu article que tu a mis sur l'ONU. Leur délégation se compose des gens ayant expérience dans le pays sur la matière de droit de l'homme.

Pour cela c'est super article que tu a mis cher Karin. Bravo cela montre comment elle doit être composer une délégation de l'ONU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karin

avatar

Nombre de messages : 2653
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: ONU   Jeu 24 Avr - 20:36

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karin

avatar

Nombre de messages : 2653
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: ONU   Ven 25 Avr - 0:31

SÉCESSIONISTES DE TOUS LES PAYS, SÉPAREZ-VOUS !
par Maurice G. Dantec


Dans mille ans, on se souviendra de notre époque, s'il existe encore des cerveaux dotés de mémoire, comme celle de la fin du monde historique tel qu'il s'était constitué depuis la fin du néolithique et l'apparition des premières Cités-États.

Le progressisme humaniste venu des noires « Lumières » de la Révolution française atteint le sommet de sa courbe dominatrice, il étend son règne sans partage d'un bout à l'autre de la planète dont il fait un immense hybris géopolitique, une masse indifférenciée de peuples sans nations, et de nations sans peuples, soumis à la Législature de la République jacobine universelle.

Nous voici face à la victoire globale des idéologies socialistes de tous poils, désormais amalgamées dans le gloubi-goulba universitaire post-soixante-huitard, qui ont fait de l'homme cet animal biopolitique sans identité historique, sans singularité sexuelle, ethnique ou culturelle, sans territoire symbolique, sans « topoï » particulier inscrit dans la physique du monde, sans autres mythologies que celles qui font l'actualité, sans plus le moindre écho de la Présence divine, sans même le souvenir de ses origines, donc sans la moindre idée de son devenir, bref, sans rien d'autre que lui, réduit à sa dimension spécifique et sociale devenue l'horizon indépassable de cet « universalisme » de misère.

Voici l'âge de l'Homme Nouveau réalisé selon les normes mécaniques et fonctionnelles des ingénieurs sociaux internationalistes : un « être » reformaté telle une fourmi ouvrière égale en tous points à toutes les autres grâce à l'arsenal liberticide des « droits humains » qui le confortent sans cesse plus dans son rôle de dispositif ethnoculturel manipulable et commercialisable à volonté, par les commémorations festives, les narcissismes identitaires, et les diverses « fiertés » qui ne vantent les différences qu'à la condition qu'elles soient indifférenciables.

La démolition nihiliste contemporaine ayant déboîté l'individu occidental de sa matrice ontologique, il ne restait plus qu'à pulvériser la-dite matrice, c'est à dire la conception POLITIQUE de l'histoire, et ce faisant s'en prendre directement à son invention fondamentale : LES FRONTIÈRES. Depuis une quarantaine d'années une nouvelle forme d'internationalisme, post-socialiste, écologiste, globaliste, relativiste, est apparu pour finalement s'imposer comme horizon terminal de la pensée humaine au tournant du siècle.

Ce néo-internationalisme entend poursuivre - et dépasser - le projet marxiste-léniniste en proposant à notre époque une sorte d'Hyper-social-démocratie planétaire, universelle, totale, seule capable, selon ses défenseurs, de combattre les effets « néfastes » de la « mondialisation économique » - lire « capitaliste-impérialiste-colonialiste-vachement-pas-sympa » -, en imposant, par la force armée si nécessaire, sa conception anomique et anti-historique du développement des civilisations humaines.

Au développement cosmopolitique et paradoxal de l'humanité, fondé sur les rencontres conflictuelles et les compétitions associatives des souverainetés politiques, on substituera un ensemble de directives humanitaires, d'organismes bureaucratiques chargés de les appliquer, de tribunaux internationaux chargés de punir les contrevenants, afin d'imposer l'idée que toutes les cultures se valent, tous les modèles politico-économiques sont somme toute comparables, que l'histoire singulière des peuples n'est qu'un appendice de l'évolution générale des hommes, alors qu'elle en est le moteur, et que, pour finir, les notions mêmes de frontière/interface et de territoire/histoire sont dépassées, obsolètes, conservatrices, réactionnaires, pour ne pas dire horriblement fascisantes.

Il faut reconnaître que l'histoire du XXe siècle, le siècle du Diable en mille costumes, aura fourni à cet ultime pseudopode de la pensée gnostique/révolutionnaire tous les arguments nécessaires et suffisants pour placer la souveraineté historique des nations au rang des accusées alors que précisément les projets bolcheviques et nazis visaient - déjà - à son élimination au profit d'une bureaucratie supranationale « biopolitique », raciste, ou ouvriériste.

C'est en ce sens qu'il faut comprendre en quoi la seconde guerre mondiale - cette guerre civile européenne, comme le disait Ernst Nolte - ne s'est jamais arrêtée en tant que telle. Elle est parvenue à se transmuter et à se diffuser par capillarité dans les fondations mêmes de la societé-monde pacifiste qui se mettait en place avec l'invention de l'ONU.

Maintenant que le Canada lui-même vient de reconnaître cette micronation « kosovare » forgée par le terrorisme islamique et la maffia albanaise d'un côté, par les troupiers génocidaires communistes de l'autre, il faut prendre acte qu'une partie non négligeable de l'Occident « démocratique », avec l'appui du IVe Reich Onuzi, vient d'entreprendre sa propre autodissolution.

Il suffit de lire tous ces communiqués qui s'ensuivent, nous prévenant gravement que cette reconnaissance ne « constitue en aucun cas un précédent » ! C'est à croire que ces pauvres poires pensent sérieusement que l'histoire se décrète entre deux réunions pour la sauvegarde des rhododendrons des Galapagos. L'histoire avance précisément sur ce type d'accidents catastrophiques que tous ces pathétiques « experts » nomment « précédents », c'est à dire par l'action des hommes, et non par les discours d'excuses qu'ils leur arrivent de prononcer devant les charniers conséquents.

Précédent, avez-vous dit ? Je suis sûr que les citoyens de ce monde « sans frontières » vont très vite regretter leur existence face au world-mix immonde qui est en train d'apparaître pour les remplacer.

Il devient donc enfin possible d'envisager une authentique politique du pire qui mettra toutes ces nations coresponsables de leur propre déclin face au fait accompli, à leur tour. Politique du pire, sans aucun doute, car comment proposer quoi que ce soit de « meilleur » quand le « bien » est désormais une institution policière mondiale, et que c'est peut-être de cette leçon fatale qu'une résurrection sera envisageable, une fois que le monde se sera évaporé, que les mouvements migratoires seront devenus à notre échelle l'équivalent - au moins - des grandes invasions du début du premier millénaire, une fois que les populations survivantes recommenceront à penser en termes de politique et de souveraineté civilisationnelle, une fois que les rescapés du désastre onuzi reconstruiront le Royaume.

Dans l'attente de ce jour, la colère divine doit frapper. Pour ce faire, nul besoin d'un autre Déluge. L'Homme sera sa propre catastrophe. Pour ce faire, il suffira de lui tendre un vaste miroir, à l'échelle de son narcissisme, de renvoyer leur image cosmétique à tous les utopistes, ces constructeurs de camps de concentration festifs, ainsi qu'aux « experts » spécialistes de la dénationalisation générale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karin

avatar

Nombre de messages : 2653
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: ONU   Ven 25 Avr - 0:31

Cette colère sera donc d'un calme infini, et glacial, elle doit ainsi nous indiquer la voie à suivre pour assurer la désintégration de toutes ces démocraties finissantes, qui n'en finissent pas de finir, en emportant dans leurs décombres ce qui restait encore de sain en ce monde, c'est-à-dire les valeurs chrétiennes et les principes civilisationnels indo-européens.

Alors, puisqu'il en est ainsi, dansons tous ensemble autour de ce monde sans frontières, que la sarabande commence, chantons avec tous les boys-scouts humanitaires la joie de voir les constructions historiques s'autodétruire, faisons la fête avec tous les Kosovars de ce néo-globe micronisé, autour des feux de camp de la dévolution terminale, crions tous ensemble notre joie à l'idée de revenir à l'ère des féodalités locales, à l'époque d'avant la Grèce, Rome, ou Israël, d'avant Sumer, Babylone, Ur, et Ninive.

Que les Serbes de la Republika Srbska de Bosnie décrètent au plus vite leur indépendance suivie ou non d'un rattachement organique avec la Serbie.

Que les Croates de l'Herzeg-Bosna se séparent de la fédération bosniaque et entreprennent la même opération avec Zagreb.

Que les Serbes de Hongrie, les Hongrois de Voïvodine, les Russophones de Moldavie/Transnitrie fassent de même au plus vite à leur tour.

L'Ukraine elle-même pourrait fort bien être divisée en deux entités. Occidentale et catholique, d'influence polonaise d'une part, orientale, russophile et orthodoxe de l'autre, on peut faire confiance aux serviteurs de l'Assemblée Générale de la Fin de l'Homme pour produire les conditions et les discours qui légitimeront la fin du berceau historique de la Russie elle-même.

À ce titre on ne peut que féliciter la grande Fédération eurasienne pour son soutien inconditionnel à la rébellion abkhaze et aux séparatistes ossètes, menaçant d'implosion la jeune république georgienne. Elle participe, à sa façon, au grand jeu de roulette russe mondial qui vise à détruire les civilisations sous leurs propres libertés, et les hommes qui les composent sous leurs propres « droits ».

Aux confins de l'Arménie et de l'Azerbaïdjan, le Haut-Karabakh serait bien inspiré de suivre la voie ouverte par le Kosovo, sa situation géographique atypique le lui permet, et il n'y a aucune raison de laisser aux Albanais l'opportunité de changer le tracé d'une nation par la loi des utérus, et des Kalachnikovs.

On peut espérer que cette désagrégation du Nord-Caucase aura des répercussions jusqu'en Turquie et qu'un, voire plusieurs Kurdistans (Irakien, Turc, Iranien, Syrien) se mettront à éclore dans cette poudrière pétrolifère.

En retour, les USA pourraient fort bien susciter un beau retour de flammes en Tchétchénie et dans les républiques musulmanes voisines. C'est tellement beau une ville qui brille la nuit. La Russie actuelle est un laboratoire ethnique conçu à marche forcée par les crânes d'½ufs du communisme, il ne sera pas très difficile de susciter le « progrès des droits humains » au sein de cet ordre artificiel, comme toutes les constructions historiques au demeurant. Des dizaines de républiques indépendantes sont déjà en gestation à l'est de l'Oural.

L'Afrique, une fois n'est pas coutume, est pleine d'opportunités inexploitées encore à ce jour. L'histoire spécifique de ce continent, pré-coloniale, coloniale, post-coloniale, nous indique à quels niveaux de complexité les peuples ont été entremêlées au gré de frontières arbitraires. Osons le dire : voici un magnifique terrain d'expériences pour nous, qui nous instituons d'emblée comme l'avant-garde éclairée des Nations Désunies et des droits de l'homme biopolitique matriculé.

Entre-temps, on peut espérer que les Corses et les Basques sauront saisir leur chance. Quelques bombes ne suffisent pas, il faut pousser les États français et espagnols à bout de patience, au bout de leurs ressources répressives, jusqu'à ce que la réprobation internationale soit unanime et que les déclarations d'indépendance soient dès lors soutenues par une poignée de crétins instruits et dûment diplômés venus de Californie, de Londres, de Brasilia ou de Yokohama. Il faut prier de toutes nos forces pour que les Écossais fassent de même en amputant le Royaume Uni d'un quart de son territoire. Un Kosovo avec des Châteaux hantés, des landes brumeuses et du whisky pur malt à volonté, vous avouerez que la communauté internationale ne perdra rien au change.

Il faudrait dans le même temps songer à dire aux Protestants d'Ulster qu'après tout, leur indépendance, de l'Irlande catholique, comme de l'Angleterre anglicane, est leur seule voie de salut, vous verrez qu'ils finiront par le comprendre.

Aux États-Unis, les revendications territoriales des Sioux sur les États du North ou du South Dakota, tout comme l'hispanisation à marche forcée du Texas, du Nouveau-Mexique et de la Californie doivent conduire à un redécoupage général des frontières intérieures, sous les auspices de l'ONU, et des défenseurs d'icebergs.

En votant pour Boubamack, ou pour Nillary, en novembre prochain, les bobos américains ne se contenteront pas - comme toujours - de faire perdre à leur pays une guerre qui est pliée depuis plus d'un an maintenant, ils produiront les conditions d'une balkanisation interne de l'Irak : Arabes Sunnites contre Chiites, Kurdes contre Turcs et Arabes, mais aussi entre diverses factions - d'obédience iranienne probablement selon la complexe rivalité intra-islamique, politique et interethnique qui divisera territorialement et sociologiquement le pays, en créant autant de « précédents » au Liban, au Pakistan, et dans toute l'Asie Centrale.

Remercions les bureaucrates de l'ONU et de l'Union Européenne qui, sans s'en douter, viennent de coller le canon du pistolet contre leur propre tempe. Remercions les gauchismes institutionnels et les post-marxismes pro-islamiques, ils conduisent tous ces peuples au désastre, le sourire aux lèvres, cela nous évitera l'effort de le faire nous-mêmes.

Il est bien évidemment impératif que le Canada se voit amputé, pour le moins, du Québec francophone qui, en retour devra céder aux revendications territoriales des « peuples autochtones » pour leur laisser le contrôle de tout le nord de leur province-devenue-nation ; espérons, pour l'avancée des droits humains, qu'un jour l'Alberta, devenu plus riche à lui seul que l'État fédéral en son entier, proclame son autodétermination, en même temps que certains territoires arctiques dont le centre de gravité politique se sera déplacé vers le pôle magnétique boréal, une république sibérienne onuproclamée, un État libre d'Alaska, voire un Commonwealth du Groenland.

Nous devrons appuyer sans la moindre hésitation les revendications nationales flamandes et plaider pour la dissolution de la Belgique, à qui l'on se doit de faire connaître au plus vite l'expérience que les petites fiottes de Bruxelles ont conduit sur une des plus anciennes nations chrétiennes d'Europe.

Espérons que les tragiques événements en cours aujourd'hui au Tibet s'étendent au plus vite au Turkestan ouighour qui, vu de plus près, semble pouvoir jouer le rôle d'un magnifique Super-Kosovo asiatique.

Le Hamas doit diriger au plus vite sa République Islamique de Gaza, l'OLP doit régner sur sa Cisjordanie nationale-socialiste. Ils ne tarderont pas à se faire la guerre - comme toutes les organisations maffieuses - pour s'assurer une domination sans partage sur le « peuple palestinien » et on peut espérer, du coup, voir surgir d'autres subdivisions ethniques, politiques ou religieuses qui à chaque fois feront régresser les entités en questions plus rapidement vers le stade tribal, ce néo-néolithique que les Agences de la Mort de l'Homme veulent voir s'étendre sur toute la surface du globe.

Osons être du côté de la Mort. Cette Mort souriante, pacifiée, démocratique est sans doute notre meilleure alliée. Elle est en train de poser les prodromes de la grande guerre civile planétaire durant laquelle tous les comptes en suspens, parfois depuis des siècles, voire des millénaires, seront réglés une bonne fois pour toutes.

Osons être du côté de cette dénationalisation du monde humain, osons pousser sa logique jusqu'au bout, puisque elle-même ne l'ose pas vraiment, ses thuriféraires nous expliquant d'un air embarrassé leurs diverses théories sur les « droits humains » et les « précédents historiques ».

Soutenons sans tarder la moindre revendication territoriale, une République autonome de Paris-treizième ou de Neuilly-sur-Seine, l'indépendance du Plateau Mont-Royal et du quartier d'Outremont, un Émirat pour Marseille, un autre pour la Seine Saint-Denis, soyons parfaitement décomplexés, poussons avec allégresse la civilisation humaine sur la voie de la balkanisation générale, que chaque ville, région, province, État fédéré, canton, bourgade, bref que chaque sous-entité se sépare de sa matrice et se subdivise à son tour, et ainsi de suite, comme dans le magnifique processus de la division cellulaire, jusqu'à son stage oncologique, inextinguible, irrémissible.

Nous voulons, avec l'ONU, l'administration US, le Canada, les pays islamiques et leurs colonies européennes, nous voulons, je le répète, la multiplication des bantoustans ethniques et des micro-états autodécrétés, il est temps que le monde entier comprenne en quoi le XXe siècle n'était rien d'autre qu'une répétition générale, il est temps sans doute que des centaines de millions d'hommes meurent à la chaîne dans ce monde sans frontières, mais saturé de nations-simulacres chargées de faire croire qu'elles existent encore, sans exister vraiment, tel le rêve éveillé d'un électeur de Ségolène Royal.

Oui, il faut prier pour que les grands nombres prennent les commandes, il faut prier pour que Dieu nous accorde jusqu'au bout la liberté d'opter pour l'ignorance, le révisionnisme et l'anarchie liberticide.

On n'est jamais trop démoniaque contre le Diable, il suffit de le laisser faire, voire de lui donner un petit coup de main, tout petit, en lui offrant un sourire au moment où il s'approche de l'abysse dans lequel lui même ira se perdre. Partout, chaque fois désormais que des revendications de « Kosovars » en mal de reconnaissance internationale se feront entendre, nous devrons les appuyer de toutes nos forces, pétitionner, manifester, contre-manifester, voire plus pourquoi pas, il est temps de donner à ce néo-marxisme encore enfantin ses marques de noblesse, sa masse critique et son slogan fédérateur, il est temps de renvoyer aux « démocrates » de tous poils, siégeant à l'Organisation du Néant Universel ou dans un parlement quelconque, leurs propres mots, leurs propres concepts, leur propre vision, ils doivent comprendre qu'un nouveau totalitarisme se lève sous leurs auspices et que nous nous offrons de précipiter un peu le mouvement vers la catastrophe. Nous aimerions que ce monde sans frontière vachement sympa assume enfin sa vocation et proclame en toutes lettres, sur chaque t-shirt révolutionnaire-humaniste en vente libre partout à la surface de son globe unifié par sa propre atomisation :



SÉCÉSSIONNISTES DE TOUS LES PAYS, SÉPAREZ-VOUS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karin

avatar

Nombre de messages : 2653
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: ONU   Ven 25 Avr - 0:39

L’obscurantisme ça commence à bien faire !!!


par Danielle Bleitrach

Mondialisation.ca, Le 2 avril 2008
Wordpress

Athée, j’ai néanmoins toujours eu beaucoup de respect pour ceux qui croient en une puissance surnaturelle, pour leur besoin de transcendance, de dévouement, qui conduisent certains d’entre eux à sacrifier leur vie. Donc je ne veux pas la moindre ambiguïté j’ai un profond respect pour les bouddhistes, moines compris et surtout je ne voudrais pour rien au monde que quelqu’un subisse la moindre répression pour un sentiment, une manière d’être au monde qui relève de l’intime conviction.

Ma position sur tous les articles de ce blog concernant la Chine a toujours été la même, considérer ce pays avec sympathie sans pour autant éliminer les contradictions, tenter de comprendre ce qui se joue dans ce pays continent, être curieuse avant de donner des leçons. Mais en matière de boycott comme de couverture médiatique des événements du Tibet on ne peut pas juger du droit souverain d’un pays, et de son droit à une information impartiale sur des événements intérieurs, à l’aune de son régime qu’on soit pour ou contre. Ce serait le même type de démarche que de demander à une femme violée de faire la preuve de sa vertu avant d’enregistrer sa plainte. C’est malheureusement la démarche de tous les dominants à l’égard des dominés. En revanche quand les USA violent, massacrent et polluent ils ont tous les droits selon la logique du mâle, de l’occidental, du notable. Les faits n’ont plus d’importance, ce qui est alors “jugé” c’est la rumeur, la mauvaise réputation de la victime.

C’est pourquoi cette affaire du boycott des jeux olympiques me paraît plus inquiétante pour ce qu’elle révèle de la situation française, que pour la Chine. Nos médias sont un système de propagande et nous devenons un pays de sectes.


Quand l’autodétermination devient un mythe raciste


Deux questions me paraissent soulever débat, la première est la relation entre la religion et la politique. Dans ce domaine il est sage de laisser à chaque nation, à chaque peuple le soin de décider de cette séparation laïque si chère aux Français. Nous ne pouvons pas importer notre propre vision politique et l’imposer aux autres peuples qui ne nous demandent ni avis, ni surtout missionnaires de notre vision du bon gouvernement. Dans ce cas la nation est chinoise et nul ne le nie au plan international, même pas le Dalaï Lama même si l’on peut penser qu’il s’agit de sa part d’une position tactique. Comment des peuples au sein d’une nation trouvent un équilibre les concerne.

La seconde questions est la manipulation par les mythes, la manière dont on impose des régressions intellectuelles non seulement à soi mais aux autres et qui est en mesure de le faire. Par exemple aux Etats-Unis quand les mouvements religieux sont en train d’imposer le refus du darwinisme et l’enseignement de la bible, le refus de la science, là je suis inquiète. Comme je suis inquiète quand les mouvements évangélistes toujours dans le même pays deviennent sionistes chrétiens parce qu’une quarantaine de millions de personnes croient dur comme fer que le temps de l’apocalypse est venu et que la bataille finale contre les hordes de l’antéchrist (les pacifistes) aura lieu en Israêl. je suis inquiète à cause de la puissance du pays en question, là il ne s’agit plus seulement de choix politiques internes mais d’imposer au reste de l’humanité, au Moyen Orient en particulier ce qui m’apparaît comme du pur délire.
Je rangerais volontiers dans cette catégorie les délirants pro tibétains qui nous expliquent que le combat final contre le matérialisme capitaliste, c’est-à-dire la Chine, doit être mené impitoyablement parce que, avec le Tibet, c’est la sauvegarde de la spiritualité anticapitaliste. Non parce que ce sont de doux rêveur mais parce qu’ils portent visiblement le projet étasunien du choc des civilisations. Ces gens n’en ont pas après les Etats-Unis, non leur problème c’est le matérialisme, le productivisme chinois. La Chine c’est l’industrie donc le mal doublement, la Chine combine toutes les peurs d’un occident gavé, classe laborieuse-classe dangereuse, fumée d’usine et accumulation de marchandise, le cruel Fu manchu, le péril jaune, le concurrent mençant et les hordes venues du Tiers monde pour réclamer vengeance et part du gâteau alors qu’il y en juste pour nous. Comme le moine ascétique mendiant avec sa gamelle est rassurant… Le combat de l’Apocalypse va avoir lieu sur ces hauteurs himalayennes et nous devons impérativement le mener pour vaincre le dragon…

Je vous signale que ceux qui dans cette affaire prennent position sur la question au nom du fait que la Chine est ou non communiste ne sont pas si éloignés de cette grande lutte entre le matérialisme (capitalisme ou communiste) et le spirtualisme (un autre futur pour la planète). Pour savoir s’il faut ou non intervenir sur la situation chinoise, aller jusqu’au boycott (jamais posé pour les Etats-Unis quoiqu’ils fassent) il n’y a aucun besoin de savoir la nature du communisme ou du capitalisme chinois. Il suffit de respecter le droit des nations à leur souveraineté. Alors que là dans ce prétexte tibétain pour rabaisser la Chine nous nous emparons de “rumeurs” souvent infondées pour justifier notre droit à châtier, nous sommes en plein dans la monstruosité du “devoir d’ingérence”. Nous sommes dans le Mythe qui fonde toutes les croisades et nous partons effectivement en croisade derrière le saint prêcheur, le Dalaï Lama, parce que la Chine est matérialiste, trop ou pas assez communiste.
Je crois qu’il faut relire les pages de Politzer : “l’obscurantisme au XX e siècle”, dans lesquelles il dénonce les théories de Rosenberg l’idéologue du III e Reich. « Partant à la conquête de la France raisonneuse- das räsonienrende Frankreich- comme nous appelle aigrement la presse de monsieur Hitler, la « rassenseele » a provisoirement ravalé ses mystères pour se déguiser en logique. L’impressario du Mythe Immémorial-qui- éclaire-de sa-flamme-à-nouveau-jaillit le sens-caché des millénaires »(1).

Nous sommes avec le dalaï-Lama tout à fait avec l’impressario du Mythe-immémorial-qui-éclaire-de-sa flamme-à nouveau-jaillit-le-sens-caché-des-millénaires” et je crains qu’avec la violence de la crise, des gens complètement déboussolés soient prêts à n’importe quoi… Chauffé à blanc par des campagnes publicitaires qui fabriquent de la compassion et de la haine comme à guignol.

Vous pensez que j’exagère point du tout. On a commencé par nous peindre de méchants policiers chinois tuant d’innocents et pacifiques moines tibétains et quand il a été difficile de maintenir la fiction, parce qu’il est apparu que des hordes délinquantes avaient attaqués des Hans et des Huis, procédé à des lynchages de vieux et de jeunes femmes, on les a excusés. Ces brutes racistes étaient excédées parce que d’autres Chinois issus d’un autre coin de la Chine venaient chez eux. Le Dalaï lama a parlé de « génocide démographique » vu qu’il y avait plus de Hans que de Tibétains. C’est étrange parce qu’au Kosovo, les mêmes ont pleuré sur les Albanophones et dénoncé les Serbes autochtones…Pourquoi doit-on défendre les Tibétains et pas les Serbes ? Pourquoi dans un cas brâme-t-on à la purification ethnique et pas dans l’autre ? Il n’y a qu’une réponse Albanophones et DalaÎ Lama avaient pour bailleurs de fond les Etats-Unis.

Jusque là cela relève du rapport de forces le plus concret qui se puisse imaginer, avec financement à l’appui de la CIA.
Quand on démontre à tous ces braves gens amoureux du Tibet après l’avoir été contradictoirement des Albanais du Kosovo, que le Tibet est depuis le 13 e siècle chinois et qu’il n’y a pas plus de raison de prendre parti pour eux, de planter le drapeau du gouvernement réactionnaire en exil du Dalaï Lama (tiens il est quoi exactement un chef religieux ou un politique ?) que d’aller se mêler de soutenir un quelconque séparatisme, imaginons que les Chinois accueillent avec des tapis rouges les nationalistes corses, fassent flotter sur le cité interdite la tête de maure ? Quand on demande aux partisans de l’autodétermination tibétaine s’ils sont bien sûr que les Tibétains en dehors des excités en question sont d’accord pour l’indépendance non seulement du Tibet mais de la moitié de la Chine, vu qu’ils ont inventé un grand Tibet que les six millions de Tibétains auraient beaucoup de mal à occuper même si on trouve ça et là des monastères, notre interlocuteur est obligé de reconnaître qu’il n’en sait rien. Ce qui ne l’empêche pas de s’agiter comme une diable dans un bénitier en disant qu’il faut de l’autodetermination.

Bon imaginons, c’est un rêve que le gouvernement chinois accepte un référendum qui amputerait la Chine d’une bonne partie de son territoire parce que Robert Mesnard a agité une pancarte à Olympie, ou parce que Bernard henri levy et quelques autres du même tonneau le veulent, parce que sarkozy ne viendra pas sur la tribune de l’inauguration des J.O, imaginons ce rêve d’une ONG qui se ferait aussi grosse que l’Empire du milieu, un référendum, comment on saurait si les Tibétains sont d’accord ou non ?
Et qui va voter ? les gens estampillés tibétains, ou les Chinois qui résident à Lhassa et dans les environs ? Ce sont tous des Chinois, il y a pas mal de couples mixtes. Dites-nous qui va voter, faudra-t-il des certificats de pureté de la race ? Un des problèmes n’est-il pas qu’il y a actuellement plus de Hans que de tibétains ? Jusqu’où ira la purification ethnique ?

Donc vous ne savez pas réellement ce que veulent les habitants du Tibet, et vous ne savez même pas ce que vous voulez d’autre que de vous rendre intéressants, alors pourquoi vous agiter comme cela ? La répression? Mais que je sache elle s’est arrêté alors que ça continue à tomber comme à gravelotte en Irak, les seuls lamas qui reçoivent des coups de baton, c’est au Népal. Donc pouvez-vous me dire exactement ce que vous voulez ?

La théocratie tibétaine

Et c’est là qu’on atteint le sommet du genre : la spiritualité tibétaine… Je vous recommande ce texte qui me paraît un modèle du genre… Lisez bien voilà l’argumentation et elle n’est pas si éloigné de ce qu’on peut lire tous les jours en particulier dans les forums, c’est effrayant.. pas pour la Chine mais pour nous Français…


Voici ce texte :

”Pour relater les événements récents au Tibet, et éclairer l’œil du lecteur sur sa situation politique, peu d’articles ou de reportages n’abordent le sujet sous l’angle, pourtant nécessaire à la compréhension, de la religion bouddhiste.



Les efforts de la Chine pour réduire le Tibet au rang de province d’un pays à l’idéologie matérialiste, sont motivés par un enjeu bien plus important que la simple annexion d’une région aux ressources minières stratégiques, ou à la possibilité d’y déposer des déchets nucléaires.
L’enjeu est de tuer un important bastion de renouvellement de l’énergie spirituelle d’une religion qui est un danger pour le matérialisme forcené et son corollaire, le productivisme, l’individualisme et la société de consommation.

Pour saisir ce qui est en jeu dans la culture tibétaine et l’acharnement que met la Chine à vouloir la faire disparaître, on peut tenter d’approcher le problème par la relation existant entre le Panchen Lama, détenu par les chinois et dont le Dalaï Lama réclame la libération, et le Dalaï Lama lui même.

Ces deux lignées de lama appartiennent à la même école bouddhiste, celle des Gelug, l’une des cinq écoles tibétaines, et qui détient le pouvoir temporel sur le Tibet depuis le XVIIe siècle. Le Panchen Lama et le Dalaï Lama sont des tulkous, c’est à dire qu’ils sont actuellement des réincarnations de leur prédécesseur, et qu’ils ont la capacité de choisir à leur mort (on dit pudiquement “quitter leur corps”) où ils vont renaître et de donner des indications sur cette renaissance pour ceux qui seront chargés de les retrouver. Le Panchen Lama est en outre le second en importance dans la hiérarchie, il est donc subordonné au Dalaï Lama.

Le point clé politico-religieux est que c’est le Dalaï Lama qui doit reconnaitre la réincarnation du Panchen Lama, et le Panchen Lama qui doit reconnaitre la réincarnation du Dalaï Lama.
Cassez ce couple et vous coupez la tête gelug, donc le phare politique du Tibet, et donc la résistance à la disparition de ce régime théocratique bouddhiste et la culture qui va avec. Les chinois l’ont bien compris et c’est pour cette raison qu’ils détiennent le Panchen Lama. Ils ne leur reste plus qu’à attendre que le Dalaï Lama quitte son corps pour résoudre le problème de la menace de la culture tibétaine sur l’idéologie matérialiste.

Lorsque l’on s’intéresse à la politique tibétaine, on entre tout de suite dans une autre logique, à laquelle nous ne sommes pas habitué. Il faut d’abord pour y adhérer, admettre la possibilité de la réincarnation ! La pensée tibétaine est emplie de cette logique étrangère à la nôtre, et comprendre le Tibet et l’enjeu lié à la survie de sa culture, nécessite un certain effort.

La lutte contre l’hégémonie matérialiste et capitaliste, passe par la défense de la culture tibétaine et bouddhiste. Au Bouthan par exemple, pays bouddhiste, le régime qui a défini un Bonheur Intérieur Brut, à protégé le pays de l’invasion capitaliste, y compris des touristes occidentaux évidemment, qui y rentrent au compte-goutte. Au Népal, il se dit que si une certaine vallée jusqu’ici protégée et inaccessible, venait à être pénétrée par une route, se serait la fin du monde. La vision du monde des himalayens est différente de la nôtre, mais nous devons la prendre au sérieux. Soutenir la survie de la culture tibétaine va bien au delà du simple engagement pour les Droits de l’Homme. C’est aussi soutenir la possibilité d’un futur pour l’humanité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karin

avatar

Nombre de messages : 2653
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: ONU   Mer 30 Avr - 9:45

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karin

avatar

Nombre de messages : 2653
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: ONU   Mar 20 Mai - 23:08

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karin

avatar

Nombre de messages : 2653
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: ONU   Mer 21 Mai - 8:42

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karin

avatar

Nombre de messages : 2653
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: ONU   Ven 23 Mai - 11:25

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karin

avatar

Nombre de messages : 2653
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: ONU   Mar 10 Juin - 23:09

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karin

avatar

Nombre de messages : 2653
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: ONU   Mar 10 Juin - 23:17

Après l'Australie, le Canada fera des excuses, mais un jour viendra ou la Turquie fera des excuses aux Arméniens d'Arménie Occidentale.

http://canadianpress.google.com/article/ALeqM5gCJiNG0MMYS1v1hOfU9A4t1gqk6w

D'ici là, les Arméniens d'Arménie occidentale devront être prêt à assumer leurs responsabilités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ONU   

Revenir en haut Aller en bas
 
ONU
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Western Armenia Forum :: ACTUALITES :: Les peuples et pays voisins de l'Arménie-
Sauter vers: