Western Armenia Forum

Forum de l'Arménie Occidentale
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 UNE CATASTROPHE HUMANITAIRE

Aller en bas 
AuteurMessage
Dikranagert



Nombre de messages : 834
Date d'inscription : 06/09/2009

MessageSujet: UNE CATASTROPHE HUMANITAIRE   Mar 4 Déc - 23:27

La situation catastrophique des Arméniens de Syrie devient un bizness rentable pour les fonds pan-pan-arméniens.

Australia advocates for $24.5 million aid to Armenians in Syria

http://news.am/eng/news/129983.html

Et l'hypocrisie de Mister Sassounian et de sa bande, une critique constructive sans oublier que la vie d'un enfant-arménien en Syrie coûte deux dollars le prix d'une bastos de sniper, bande d'enfoirés, c'est scandaleux!

Le téléthon annuel du Fonds Arménien : une critique constructive
De : Harut Sassounian
Éditeur de : The California Courier
Éditorial de Sassounian du 29 novembre 2012

Quelques réflexions sont sans doute appropriées à l’occasion du 20ème anniversaire du Fonds Arménien et de son 15ème téléthon annuel. L’intention n’est pas de s’immiscer dans les affaires internes du Fonds, mais d’offrir une critique constructive et des suggestions qui pourraient contribuer à améliorer sa mission humanitaire et son image publique.
En l’absence d’une structure élue représentant les Arméniens du monde entier, le Fonds Arménien est le seul organisme pan-arménien rassemblant sou un même toit toutes les principales entités arméniennes politiques, religieuses et communautaires. Le conseil d’administration du Fonds est composé de responsables des Républiques d’Arménie et de l’Artsakh, de chefs des grandes organisations de la diaspora arménienne et d’éminents bienfaiteurs. En soi, le Fonds sert de plateforme unique où tous les segments du monde arménien peuvent parler de leurs inquiétudes communes. Compte tenu de ce rôle mondial singulier, le Conseil pourrait peut-être envisager d’étendre les fonctions de l’organisation au-delà de ses activités philanthropiques.
Le problème arménien le plus important actuellement est la condition tragique des Arméniens-syriens, dont la survie même est en jeu, tandis que leur situation s’aggrave chaque jour qui passe. Le Fonds Arménien et ses 25 bureaux affilés dans le monde auraient dû agir bien plus tôt, en organisant un téléthon d’urgence et en faisant don de tous les revenus générés, afin de soulager les terribles besoins des Arméniens-syriens, qu’ils se trouvent en Syrie, en Arménie ou ailleurs.
Après un long délai, le Fonds a décidé d’allouer aux Arméniens-syriens 10% du montant qu’il réunira. Ce petit pourcentage, comparé aux immenses besoins de la communauté en danger, a déçu de nombreux donateurs potentiels. Au lieu d’assumer la responsabilité de cette décision peu judicieuse, et de revenir dessus, les représentants du Fonds se sont mis à pointer un doigt accusateur, bien inutile. Lorsque les récriminations du public se sont faites plus virulentes, à contre cœur, certains bureau affiliés ont révisé le quota de 10% et l’ont changé pour une part non spécifiée du montant total collecté, après avoir mis de côté les fonds affectés à d’autres projets. Ainsi, le Fonds a donné l’option aux donateurs d’assigner 100% de leurs contributions au secours syrien. Bien sûr, il aurait été préférable que le Fonds Arménien alloue tous les dons aux Arméniens-syriens, sauf ceux affectés spécifiquement par les donateurs à d’autres projets.
La situation est devenue encore plus confuse, lorsque Bedros Terzian, président du Fonds Arménien de France, a fait une déclaration surprenante à la fin du phonethon européen du Fonds (levée de fonds par téléphone) le 18 novembre. D’humeur euphorique, il a promis d’allouer une partie du montant de 1,8 million de dollars collecté pour reconstruire des logements pour les Arméniens d’Alep après la guerre ! M. Terzian, un chef d’entreprise distingué, ne semblent pas réaliser que les Arméniens-syriens ont besoin de nourriture, de médicaments et autres produits de première nécessité pour survivre en ce moment, plutôt qu’après la guerre, lorsque la communauté arménienne aura peut-être été réduite ainsi que ses besoins de logement !
Le téléthon et le phonethon étant à présent terminés, on peut prendre note de quelques chiffres intéressants dans les résultats annoncés. Étonnamment, les Arméniens en Arménie et en Artsakh ont contribué à hauteur de 2,5 millions de dollars, alors que les Arméniens-Américains n’ont donné que 2,1 millions (1,5 million de dollars viennent de la Côte Ouest et 600°000 dollars de la Côte Est). Les 21,4 millions de dollars annoncés à la fin du téléthon comprennent tous les montants promis ou levés au cours de l’année lors de diverses manifestations de bienfaisance dans une dizaine de pays, tels que les 12 millions de dollars promis par des hommes d’affaires arméniens à Moscou le 8 novembre. Un autre chiffre surprenant est la contribution substantielle de 600°000 dollars en provenance d’Inde. Étant donné qu’il n’y a qu’une poignée d’Arméniens vivant dans ce pays, il doit exister une explication intéressante concernant la source ou les sources de cette vaste somme !
Afin d’éviter davantage de confusion en ce qui concerne les fonds levés, le bureau affilié du Fonds Arménien au Liban, pourrait envisager d’allouer tous les revenus de son radiothon du 8 décembre aux milliers de réfugiés arméniens-syriens. Les familles syro-arméniennes déplacées au Liban ont cruellement besoin d’assistance financière pour se procurer les produits de première nécessité et payer les études de leurs enfants. Les écoles arméniennes libanaises, qui sont déjà dans un grand besoin financier, doivent désormais prendre également en charge des centaines d’Arméniens-syriens, dont les parents sont dans l’incapacité de leur payer des cours. Conserver ses fonds levés au Liban permettrait au Fonds Arménien d’aider les réfugiés arméniens de Syrie tout en assurant la survie des institutions éducatives arménienne.
Dans les prochains jours, lorsque le Fonds Arménien All Armenian fera la récapitulation des fonds collectés dans tous ses bureaux affiliés, il devrait annoncer : 1) Le montant final des fonds levés, 2) Le décompte des sommes allouées à des projets spécifiques, et 3) Ses plans visant à apporter une aide immédiate au Arméniens-syriens.

©Traduction de l’anglais C.Gardon pour le Collectif VAN – 29 novembre 2012 – www.collectifvan.org

Une honte pour la communauté de France ce Bédros Terzian, on ramasse du fric en mettant en avant les besoins des Arméniens de Syrie, et on leur promet la reconstruction de leur logement dans dix ans après avoir accumulé les intérêts au cas où ils resteraient en vie, c'est quoi ces chouns, d'où ils sortent, quand va s'arrêter cette monstruosité en direction de nos malheurs, ils sont tous devenus malades du fric, au point où ils sont prêt à faire toutes les saloperies, incroyable !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karin

avatar

Nombre de messages : 2657
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: UNE CATASTROPHE HUMANITAIRE   Lun 10 Déc - 21:49

Effectivement c'est l'hypocrisie la plus totale, selon nos observateurs sur le terrain, la propagande circule comme, quoi, des avions seraient prêts à transférer les Arméniens de Syrie à Erevan, pour un domicile et une aide financière de 200 $ par mois par famille, sans savoir jusque quand, évidemment?

Alors faisons les comptes, les frais de ce type de transport coûtent 30.000$ pour 150 personnes soit 200 $ par personne.

Il peut y avoir jusqu'à 150.000 Arméniens en Syrie, soit 1000 aller-retour multiplié par 30.000 cela fait 30.000.000 de dollars.

Sachant que déjà ceux qui sont en Arménie veulent retourner en Syrie, je vous laisse le soin de réfléchir sur ce qu'y se passe.

A vous de juger, mais ensuite ce sera le tour des Arméniens d'Artsakh, vous verrez, on comprend mieux à quoi va pouvoir servir l'aéroport de Khodjalou !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karin

avatar

Nombre de messages : 2657
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: UNE CATASTROPHE HUMANITAIRE   Dim 16 Déc - 10:47

Catastrophe ou Scandale humanitaire ?

Intervention de Mr Arménag APRAHAMIAN, à Marseille le 12.12.2012 lors d'une conférence sur la Syrie :

http://www.western-armenia.eu/news/Actualite/2012/Conference-Marseille-12.12.2012.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karin

avatar

Nombre de messages : 2657
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: UNE CATASTROPHE HUMANITAIRE   Dim 16 Déc - 22:18

Ici je voudrais ajouter un élément, dont personne ne parle mais qui est fondamentale pour l'avenir.

1 - Les populations qui d'habitude s'occupent du travail agricole, de labourer les terres, et de semence avant l'hiver, n'ont pu cette année à cause de la guerre et de toutes les restrictions faire leur travail d'agriculteur.

2 - Les semences se faisant avant l'hiver, évidemment les récoltes se font au printemps et à la fin du printemps, pour les mêmes raisons, face aux restrictions aucune récolte ne se fera (de toutes les manières).

3- Dans le meilleur des scénarios, même si la la guerre s'arrête maintenant, on ne pourrait plus faire les semences pour l'hiver prochain, je parle là de blé, d'orge et autres nourritures essentielles relativement aux habitudes sur place, on pourrait éventuellement semer au printemps, des légumes ou autres produits nécessaires au quotidien, mais ceci ne résout rien!

3 - Ce qui signifie que si la famine touche déjà les populations des grandes villes ce mois-ci alors vous pouvez imaginer ce qui va se produire l'hiver prochain!

Aujourd'hui garder l'argent des dons en direction des Arméniens en Syrie, à des fins de projets immobiliers dans le long terme, est donc non seulement un scandale humanitaire mais un crime humanitaire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karin

avatar

Nombre de messages : 2657
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: UNE CATASTROPHE HUMANITAIRE   Jeu 20 Déc - 15:34

Syrie: un conflit "intercommunautaire"

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/12/20/97001-20121220FILWWW00421-syrie-un-conflit-intercommunautaire.php

Quelle différence y a t-il entre celui qui enlève un malheureux pour demander une rançon et celui qui demande une rançon au nom d'un malheureux qui crie famine en lui répondant "résiste un peu nous avons des projets immobiliers"?

Vous pouvez contacter directement le fond de l'enfer, pour demander des comptes !

Tél. : 01 48 83 51 06 ou écrire à
Email : info@fondsarmenien.org


Dernière édition par Karin le Ven 21 Déc - 2:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dikranagert



Nombre de messages : 834
Date d'inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Re: UNE CATASTROPHE HUMANITAIRE   Ven 21 Déc - 2:34

Il est clair que d'autres partagent ton avis

http://www.tdg.ch/monde/cinq-millions-syriens-detresse-2013/story/20651894
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karin

avatar

Nombre de messages : 2657
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: UNE CATASTROPHE HUMANITAIRE   Dim 23 Déc - 12:22


Toutes les limites du convenable, de l'acceptable, du raisonnable ont été dépassées. Il n'y aura aucune trêve jusqu'à règlement définitif du problème posé.

A bon entendeur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: UNE CATASTROPHE HUMANITAIRE   

Revenir en haut Aller en bas
 
UNE CATASTROPHE HUMANITAIRE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Catastrophe naturelle à Ittre
» les films Catastrophe Américains
» Catastrophe à Haïti
» Shirô, Détective Catastrophe
» Hooseek- Moteur de recherche + aide humanitaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Western Armenia Forum :: ACTUALITES :: Arménie Occidentale-
Sauter vers: